Review 178: Bombs of Hades – Phantom Bell

Si vous trouvez que la musique est trop sage, prenez le temps d’écouter Phantom Bell, le dernier EP de Bombs of Hades.

Créé en 2002 par Jonas Stålhammar (guitare/chant, At The Gates, The Lurking Fear, God Macabre, Darkcreed ex-The Crown), P-O « Wolfie » Söderback (guitare), Magnus Forsberg (batterie) et Butch Ekman (basse), le groupe s’oriente vers un Crust Punk puis rapidement vers du Death/Crust. Après une période d’inactivité de quatre ans, la première démo sort, et la machine est lancée. Un album en 2010, suivi d’autres productions, et c’est en 2016, après la sortie du quatrième album, que Butch Ekman décide de quitter le groupe. Il est alors remplacé par Roger Iderman (F.O.A.D.), et c’est cette année que les suédois récidivent avec un nouvel EP !

Phantom Bell est le premier titre de cet EP, et force est de constater que le son crasseux d’un Death Metal à l’ancienne est rejoint par des harmoniques tranchantes. Les musiciens gardent ce côté groovy en ajoutant des leads perçants, et un chant rocailleux. Même constat pour Bridge of Sighs, un titre un peu plus calme au son Old School. Quelques sonorités Death’n’Roll des passages plus criards et une basse ronflante en font un morceau très accrocheur, qui n’hésite pas à utiliser quelques ambiances et effets pour renforcer l’atmosphère tranquille du morceau. Troisième morceau, Kamikaze est une reprise de Flower Travellin’ Band, et ses sonorités mélodiques contrastent avec une rythmique brute. Des harmoniques aux sonorités orientales sont présentes pour ce morceau qui est le plus long, et c’est dans cette optique que se construit le break central. Quelques références historiques bien évidemment, et on repart pour le final. On termine sur Lungs, une autre reprise mais du chanteur de Country/Folk américain Townes Van Zandt. La touche sombre et groovy du groupe en fait un morceau très plaisant à écouter, et une excellente fin pour cet EP.

Court mais qualitatif, Phantom Bell vient replacer Bombs of Hades sur le devant de la scène. Un EP un peu plus calme, mais qui montre que le groupe est bel et bien vivant et déterminé à continuer à nous matraquer avec un son crasseux. Ca ne présage que du bon pour la suite !

80/100

English version?

One thought on “Review 178: Bombs of Hades – Phantom Bell

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.