Review 183: Vampiric – The Magic of the Night

Amateurs d’ambiances obscures, Vampiric va vous ravir avec The Magic of the Night.

Créé par Nik Williams (tous instruments/chant) aux Etats-Unis en 2018, le one-man band sortira un premier EP début 2019, puis s’attaquera directement à la composition de son premier album. Sorti fin 2019, il mélange différentes influences et tourne évidemment autour de ces créatures légendaires, les vampires.

Neuf morceaux d’un Black/Death thrashisé aux accents occultes avec des parties symphoniques. L’ambiance sombre de l’album est assurée par des claviers inquiétants, gothiques et mystérieux, rappelant à nouveau le rapport au maître des Carpathes et ses congénères, comme l’offre A Death in the Throne Room, le premier titre. Côté chant, cette voix rocailleuse qui se mue parfois en de sobres déclarations sert à merveille les riffs sombres et la fureur comme sur The Witch. Le musicien n’hésite pas à inclure des passages leads perçants, ou des rythmiques purement Thrash à l’image de Carpathian Lycan Curse et son pattern énergique, surmonté des ambiances nocturnes qui pourraient sans problème faire partie de films d’horreur. Si de rapides mélodies composent l’axe principal de certains titres comme Vampire Blood, le musicien n’hésite pas à abaisser le tempo, en particulier sur Gothic, The Masquerade. C’est avec The Magic of the Night, le titre éponyme, que l’on referme cet épisode. Un long morceau qui mélange toutes les influences du projet et qui nous offre une composition à la hauteur des ambitions de son créateur: majestueux, sombre et viscéral.

Vampiric est un projet original, et les sonorités lugubres de The Magic of the Night le placent à la croisée de plusieurs styles. Les ambiances et les riffs se marient parfaitement, ce qui fait de ce premier album une excellente surprise.

75/100

English Version?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.