Review 197: Witches – The Fates

Groupe culte de la scène Thrash/Death française, Witches revient !

Créé en 1986 par Sibylle Colin-Tocquaine (chant/guitare, ex-Sadist), le groupe subira de nombreux changements de line-up, ainsi qu’une pause entre 1999 et 2006. Depuis 2014, la formation est stable avec Jonathan « Sangli » Juré (Hate Beyond, ex-Disaster, ex-Insain) à la batterie et Lienj (Desarticulate) à la seconde guitare (ainsi que basse en studio), et sort deux EPs, puis nous révèle The Fate, son troisième album.

Dès le début de We Are, le tout premier morceau, on se retrouve projeté dans ce tourbillon de violence Old School. Blast furieux, riffs rapides et bourrés d’harmoniques tranchantes, le groupe n’a absolument rien perdu au cours des années, bien au contraire ! La voix de la chanteuse résonne comme les hurlements d’une banshee sur cette rythmique torturée, et la formation enchaîne les morceaux. On notera un ralentissement au profit d’un son lourd pour Inside avant un lead perçant, un groove entraînant pour Damned Skin is Mine ainsi que des riffs plus planants et un passage basse/batterie pour Black From Sorrow, mais la brutalité reste le maître mot des compositions. Il est par exemple impossible de ne pas avoir envie de remuer la tête lorsque Feared and Adored démarre, et toute volonté sera littéralement annihilée par ce tremolo picking ultra-rapide. Off the Flesh recrée une ambiance angoissante pendant quelques instants avant d’attaquer de nouveau à grands coups de rythmique, et les harmoniques pleuvent littéralement sur Let Stones Fall, mais l’album s’approche dangereusement de la fin. Last Wishes nous offre une dose de rapidité pure avec un excellent son de basse, liant à la perfection le Thrash et le Death, alors que Death in the Middle Ages, le dernier morceau, fait intervenir une voix masculine que certains auront probablement reconnu !

Neuf titres pour une demie-heure de pure violence dans un esprit Old School, voilà ce que Witches nous offre pour son grand retour ! The Fates est un album très efficace et qui ne s’arrête pas du début à la fin. Fidèle à la réputation du groupe, il trouve parfaitement sa place tout en haut de la discographie des français.

90/100

English Version?

One thought on “Review 197: Witches – The Fates

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.