Review 230: Winter Nights – Winter Nights

Le son glacial de Winter Nights s’apprête à frapper à nouveau.

Créé aux Etats-Unis en 2007 par les frères Efrain et Jeremy Farfan (guitare/chant), le groupe compose son premier album qui sort en 2008. Quelques changements de line-up et un deuxième album plus tard, ce sont Martin Tune (basse) et James Yarusinsky (batterie) qui complètent le line-up pour la sortie de Winter Nights, leur troisième album. A noter que ce sont Andrew Lobosco et Manolo Estrada, les précédents batteurs du groupe, qui ont enregistré la batterie.

Bien qu’étant originaire des Etats-Unis, le groupe a parfaitement saisi l’essence du Death Mélodique scandinave, et c’est à travers six titres qu’ils vont nous le prouver. Le tapping planant de When December Burns rencontre une rythmique solide, ainsi qu’un chant puissant. En un instant, le groupe nous happe dans son univers à la fois violent et maîtrisé, entre ces deux types de hurlements qui s’affrontent comme les parties lead. Tout en restant dans les sonorités aériennes, Starved for Energy est la suivante, et c’est grâce au contraste entre basse ronflante et guitares perçantes que la composition séduit. Les riffs de Withdrawals piochent sans hésiter dans un Thrash/Death brut aux mélodies sanglantes, et bien que l’agressivité soit la caractéristique principale du morceau, on sent des influences plus douces, mais également plus imposantes. A nouveau, c’est cette dualité vocale qui fait mouche pour Unmarked Grave, mais la rythmique lourde n’est pas en reste. Le titre est prenant et laisse la basse se démarquer pour accompagner plus efficacement les autres instruments. Les auditeurs les plus aguerris remarqueront sans mal ces influences Old School sur Day the Sun Died, un titre court mais massif, mais aussi pour Encounters, le dernier titre. Si l’introduction est très axée sur une progression prenante, le titre devient rapidement plus incisif.

Winter Nights a beau être court, il est riche et efficace. Winter Nights pousse sa musique au niveau supérieur en proposant non seulement d’excellents titres, mais aussi des paroles pleines de sens et métaphoriques. Un groupe qui selon moi mérite beaucoup plus de reconnaissance.

80/100

English version?

One thought on “Review 230: Winter Nights – Winter Nights

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.