Review 324 : Katapult – Shut the Fuck Up and Press Play

Quelques mois après leur précédent EP, Katapult est prêt à se battre à nouveau.

Johan Norström (chant), Florian Moritz (guitare), Felix Bacher (basse), Joel Purificacion (guitare) et David Stutzer (batterie) reprennent leurs instruments, aidés par quelques musiciens et nous lancent Shut the Fuck Up and Press Play.

All That’s Left nous fait directement entrer sur le champ de bataille avec un Thrash moderne aux accents Hardcore dynamiques. Les riffs sont efficaces, et les divers hurlements transcrivent une rage évidente, accompagnée de quelques leads, tout comme sur Shut the Fuck Up and Press Play. Le morceau est entraînant, et les instruments prennent tous leur place avec facilité. Des guitares tranchantes, une base basse/batterie lourde, et des hurlements vindicatifs, voilà ce qui nous attend.
On continue dans cette dynamique avec Load the Katapult (Your Old Band is Shit), un titre aux riffs purement Thrash, avec cependant quelques leads dissonants lors de passages plus doux. Côté chant, l’énergie est toujours là, avec certains tons revanchards. Le groupe ralentit avant la fin, puis nous laisse avec Du Brinner Ihjäl, leur dernier morceau. L’ambiance change totalement, puisque c’est la mélancolie qui règne sur ce titre, dans un registre plus axé sur du Post-Hardcore, voir même des influences Black Metal perçantes. Un changement radical et surprenant, mais excellent.

Katapult créée la surprise en revenant aussi vite. Shut the Fuck Up and Press Play prend la même direction artistique que son prédécesseur et nous offre un concentré d’énergie, qui se mue en oppression sur la fin.

80/100

English version?

One thought on “Review 324 : Katapult – Shut the Fuck Up and Press Play

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.