Review 345 : Empyreal Sorrow – Praey

Si vous n’avez jamais entendu parler d’Empyreal Sorrow, préparez vous.

Créé en 2019 en Allemagne, le groupe se compose de Sebastian Moser (basse/chant), Markus Winter (guitare), Martin Szeike (chant), Julian Osterried (batterie) et Martin Hofbauer (guitare) pour PRAEY, leur premier album.

Bien que très récente, la formation semble déjà avoir parfaitement intégré les codes du Death Mélodique, qu’ils teintent parfois de Black Metal et d’un profond dégoût de l’humanité qui, selon eux, agit comme un essaim d’insectes guidé par une seule personne. Après une courte introduction nommée Praey To Sorrow qui offre des sonorités sombres, la saturation nous offre un rapide avant-goût des neufs titres à suivre. Le groupe poursuit avec ardeur, et surtout ce duo vocal surpuissant entre growl massif et cris perçants qui sévit dès Thrown Into The Fire. Une hargne viscérale, une créativité poussée à l’extrême, et surtout un son brut et imposant. Le chant clair fera son apparition, comme sur The Error Code, mais le groupe conserve cette envie d’en découdre et cette rage en permanence, comme sur les leads de l’entraînante Quiet Depression. Côté rythmique, la rapidité et le blast sont généralement de mise comme en témoigne Scars of Old, mais le groupe sait également placer des leads perçants et mélodieux à l’image de Come Down With Me ou Voice of Violence. Les morceaux s’enchaînent vite et bien, et on se retrouve déjà à la fin de l’album, entre la lourdeur épique de Killing Silence et A Night Without Armor, qui referment ce premier pas des allemands.

Empyreal Sorrow offre un très bon premier album. PRAEY montre à la fois que le groupe maîtrise parfaitement les codes du genre qu’ils ont choisi, mais aussi qu’ils sont capables d’y ajouter une touche personnelle, apportant de nouveaux mélanges savoureux.

85/100

English version?

2 thoughts on “Review 345 : Empyreal Sorrow – Praey

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.