Review 367 : Corrupt Moral Altar – Patiently Waiting for Wonderful Things

Votre année n’a pas été assez grasse ? Faites confiance à Corrupt Moral Altar.

Créé en 2012 en Angleterre, le groupe regroupe Chris Reese (chant, Lake Baikal, Horsebastard, ex-Cerebric Turmoil, ex-Evisorax), Adam Clarkson (guitare/choeurs), Tom Dring (batterie, Lake Baikal, Magpyes) et John Cooke (guitare/choeurs, Venomous Concept, War of the Second Dragon, live pour Napalm Death et Anaal Nathrakh…) pour nous offrir Patiently Waiting for Wonderful Things, un EP qui arrive trois ans après leur deuxième album.

Vous connaissez probablement la réputation du groupe, la violence est le maître mot dans ce mélange entre un Grindcore vif et un Sludge suintant. Mais ne perdons pas de temps, car le groupe a moins de vingt minutes pour convaincre, et on commence avec Cathedral of Porn, le premier des cinq titres de l’EP. Les riffs sentent la rage et les racines Old School dès l’introduction, ce qui sera rapidement confirmé par ce son brut, ces hurlements ravageurs et ces chœurs hurlés. You Smell Expensive débute avec un gros larsen, puis c’est un son gras et entraînant qui nous tombe dessus, avant que la violence pure ne reprenne ses droits, alors que Maximum Bastardry joue la carte de la rapidité. On entre directement dans le vif du sujet grâce à ces riffs vindicatifs pleins d’énergie, puis Spirit Breaker nous offre notre premier moment d’accalmie. Avant de faire place à la rage la plus pure, bien évidemment. Le titre prend le temps de placer intelligemment les parties les plus lourdes, puis c’est I Am an Ocean of Wisdom, le dernier morceau, qui vient nous violenter. A nouveau, larsens, sonorités grasses et explosions de violence sont à prévoir, dans la plus pure tradition du Grind gras et pesant.

Il est court, mais Patiently Waiting for Wonderful Things fait du bien. Corrupt Moral Altar n’a rien perdu de son savoir-faire, et son mélange entre Grindcore vindicatif et Sludge écrasant fait toujours autant d’effet !

90/100

English version?

One thought on “Review 367 : Corrupt Moral Altar – Patiently Waiting for Wonderful Things

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.