Interview: Explicit Human Porn

Après la récente signature du groupe chez M&O Music, Lowe, chanteuse d’Explicit Human Porn, a pris le temps de répondre à mes questions concernant In Excexx, leur premier EP.

Chronique d’In Excexx

English version?

Tout d’abord bonjour à tous et merci de prendre de votre temps pour répondre à mes questions ! Pourriez-vous nous présenter Explicit Human Porn ? Pourquoi avoir choisi ce nom, son concept et son histoire ?
Lowe (chant) : Explicit Human Porn a été fondé en 2016 par deux musiciens, l’autre moitié est arrivée plus tard. A la base, le concept du groupe est de s’aventurer sur tous les sujets sans limitations et sans prendre en compte les aspects censurés. D’où le choix de ce nom de groupe qui représente cet état d’esprit avant tout.

Côté son, vous vous orientez vers un Metal Industriel très groovy avec des touches plus alternatives, qu’est ce qui vous a poussé vers ce style ?
Lowe : Les musiciens d’Explicit Human Porn ont diverses influences, dans le Metal et d’autres styles et pour le coup on aimerait pouvoir mélanger différents codes quand on compose un morceau. 

De manière générale, qu’est ce qui vous influence ? Que ce soit en termes de groupes, mais aussi de visuel, d’écriture…
Lowe : Visuellement autant que pour l’écriture beaucoup de choses : le quotidien, l’actualité, l’histoire, les films, la fiction, la météo…

Votre premier EP, In Excexx, est sur le point de sortir, vous êtes confiants ? Quel a été le processus de composition et comment avez-vous réalisé la pochette ? Qu’est ce qui vous a orienté vers ces thèmes là ?
Lowe : Les thèmes choisis musicalement comme visuellement pour ce premier album devaient être en rapport avec le concept de création du groupe. On a choisi des sujets très généralistes pour avoir une certaine souplesse pour une première création. Après cette expérience, nous pouvons aujourd’hui nous orienter vers des thèmes plus ciblés.

Est-ce que vous avez prévu un événement particulier pour la sortie de l’EP ? Virtuel ou réel.
Lowe : Nous y réfléchissons, je ne dévoilerai rien pour le moment bien sûr.

Vous avez sorti un premier clip pour le titre Radiosilk (qui a d’ailleurs été très rapidement censuré), quel est le message que vous voulez faire passer grâce à ce clip ?
Lowe : Radiosilk traite le rapport à l’image de nos jours. Cette censure a juste renforcé le message du clip : des images si peu révélatrices d’un groupe pas  connu subissent de la censure pendant que des clips/vidéos où des images de nu/violence/sexe/autre visionnés des milliers de fois ne subissent rien.

A la fin de l’EP, il y a une cover de Rammstein, le titre Keine Lust. Pourquoi Rammstein et pourquoi ce titre précisément ? Le passage de l’anglais à l’allemand est-il un exercice difficile ?
Lowe : Rammstein fait partie de ces nombreux groupes qui inspirent Explicit Human Porn artistiquement. Keine Lust a été choisie parmi les autres pour le sujet qu’elle traite et bien sûr pour l’ambiance qu’elle dégage. Les textes sont assez courts et répétitifs heureusement du coup le passage de l’anglais à l’allemand n’était pas si compliqué. Le plus gros travail à ce niveau là était surtout d’essayer de capter au mieux l’accent/prononciation.

Malheureusement le Covid-19 a ralenti pas mal de choses, comment est-ce que la crise a affecté le groupe ? Et vous personnellement ?
Lowe : Au mauvais moment, comme pour la plupart j’imagine. A la base, la sortie de l’album devait s’effectuer peu après le premier confinement. On a dû revoir notre planning. Rien n’a été annulé, disons qu’on a repoussé les échéances et du coup pris le temps de tout peaufiner. Personnellement j’ai trouvé ça instructif.

Est-ce que vous avez déjà des plans pour l’avenir du groupe ? Que ce soit en termes de concerts, de sorties…
Lowe : Nous sommes en pleine composition de nouveaux morceaux et en train de réaliser du nouveau contenu visuel qui arrivera courant 2021.

A quoi doit-on s’attendre lorsque l’on ira voir Explicit Human Porn sur scène ?
Lowe : Et bien… surprise ! Faudra venir nous voir pour savoir (quand les scènes pourront reprendre éventuellement).

Quel a été le premier titre de Métal que vous avez écouté, et quel a été l’élément qui a déclenché en vous l’envie de devenir musicien ?
Lowe : A vrai dire je ne m’en souviens plus, il me semble que c’était un morceau de Marilyn Manson. Ce sont les amis zicos qui m’ont donné envie de me lancer dans la musique.

On parle en ce moment beaucoup de l’avenir des relations sociales, comment est-ce que vous voyez l’avenir de la race humaine ?
Lowe : Trop de possibilités de réponse, pour rester simple je dirais que l’humanité suivra le temps comme elle a toujours fait, avec ses qualités et ses défauts.

Passons à des questions un peu plus fun, quel est votre meilleur souvenir à ce jour avec Explicit Human Porn ? Et le pire ?
Lowe : Meilleur souvenir : petit weekend en groupe en Normandie pour fuir le quotidien.
Le pire : une table ronde où rancœur et passion s’entrechoquent, comme il arrive dans tous les groupes.

Est-ce que vous avez un objectif à atteindre en tant que groupe ?
Lowe : Un objectif plus qu’un autre non. A court terme sortir l’EP et faire des concerts si possible. Autrement produire et développer encore plus notre son.

A quel plat français compareriez-vous la musique d’Explicit Human Porn ? Pourquoi ?
Lowe : Euh…

Vous avez signé chez M&O Music après avoir débuté en tant que groupe indépendant, comment s’est passé le contact avec le label ?
Lowe : Très bien, ça a été une belle surprise pour nous de se faire repérer par M&O Music. Le contact avec Alexandre s’est très bien passé et nous avons pu conclure un deal satisfaisant pour tout le monde. Nous sommes sous label certes mais toujours en autoproduction.

Dernière question, quels sont les trois groupes pour lesquels vous rêveriez de faire la première partie avec Explicit Human Porn ?
Lowe : Dur de faire le tri mais à titre perso je dirais Rammstein évidemment, Tool et Lacuna Coil.

C’était ma dernière question, je vous laisse le mot de la fin !
Lowe : Cheers.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.