Review 401 : Killer Be Killed – Reluctant Hero

Vous n’avez pas pu passer à côté de Killer Be Killed, le supergroupe américain de la décennie.

Créé en 2011 par Greg Puciato (chant/guitare, The Black Queen ex-The Dillinger Escape Plan) et Max Cavalera (chant/guitare, Cavalera Conspiracy, Soulfly, ex-Sepultura), ils sont rapidement rejoints par Troy Sanders (basse/chant, Mastodon, Gone is Gone) et Dave Elitch (batterie). Un premier album voit le jour en 2014, puis Ben Koller (batterie, All Pigs Must Die, Converge, Mutoid Man) prend le poste de batteur. Le groupe, accompagné en live par Juan Montoya (guitare, ex-Torche) nous offre aujourd’hui Reluctant Hero, son deuxième album. 

Les quatre musiciens nous proposent une vision critique de la société actuelle grâce à un violent mais intelligent mélange entre Metalcore et Groove Metal. La force du groupe repose non seulement sur la créativité des quatre gaillards, mais également sur la diversité qu’ils sont capables d’obtenir ensemble. Car en effet, si Max Cavalera nous offre des hurlements puissants pour coller à la rythmique épaisse de ses camarades, les frappes chiadées de Ben Koller, les tonalités entraînantes de Troy Sanders et le chant brut de Greg Puciato se mêlent parfaitement. On retrouve par exemple cette impressionnante diversité complémentaire pour Dream Gone Bad, mais également des tonalités emplies d’une rage pure et simple pour Deconstructing Self-Destruction ou Filthy Vagabond, qui emprunte au Punk-Hardcore. La longue From A Crowded Wound en profite pour introduire des accents plus ambiants, toujours groovy mais également dirigés vers un Post-Metal/Sludge prenant, alors que The Great Purge se pare de sonorités Prog. Mais la violence reste le maître mot du groupe, comme en témoigne la très courte Animus ou la lourde Dead Limbs, où l’on retrouve la touche de chaque musicien. L’album se termine sur une note douce avec Reluctant Hero, le titre éponyme, prouvant une fois de plus l’ouverture musicale du projet.

Killer Be Killed n’est pas juste un groupe de stars du Metal. Sur Reluctant Hero, le groupe prouve que cette alliance peut faire bien plus qu’un bon album. Entre violence, sons diversifiés et intensité de chaque instant, le groupe est en pleine forme.

90/100

English version?

One thought on “Review 401 : Killer Be Killed – Reluctant Hero

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.