Review 420 : Mother of Graves – In Somber Dreams

Vous ne connaissez pas Mother of Graves. Pourtant, vous allez l’adorer.

Créé en 2019 aux Etats-Unis, le groupe nous offre In Somber Dreams, son premier EP en 2021. Concernant le line-up, ce sont Brandon Howe (chant, Obscene, Summon the Destroyer), Chris Morrison (guitare, Harakiri), Ben Sandman (guitare, Harakiri), Thomas Hunt (basse, Man Eating Giant) et Don E. (batterie, Summon the Destroyer, ex-Bulletwolf).

Pendant quatre titres, le combo distille un Doom/Death Mélodique aux accents Gothique dont les influences s’identifient facilement. Entre ces leads mélancoliques entêtants, cette basse entraînante mais lourde et ces hurlements massifs, parfois doublés de chœurs en chant clair, le groupe connaît le style par cœur. In Somber Dreams nous capture dans ses harmoniques avant de frapper avec une partie plus rapide alors que Nameless Burial nous assomme sous sa lourde mélancolie, et à nouveau les leads pénètrent notre esprit. Les accents sombres continuent d’habiter les compositions du groupe, comme le son clair de The Urn qui nous lâche soudainement sur cette rythmique puissante. Le groupe referme cet EP avec Deliverance, le titre le plus pesant et malsain, qui nous hypnotise en nous matraquant avant de nous offrir un passage en son clair, puis nous écrase à nouveau.

Ce premier EP de Mother of Graves est très prometteur. In Somber Dreams est court mais intense, doux et brutal à la fois. Les prochaines sorties de la formations sont à suivre avec attention.

90/100

English version?

One thought on “Review 420 : Mother of Graves – In Somber Dreams

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.