Interview : Tungsten

Avant la sortie de leur second album, Tundra, j’ai eu l’opportunité de parler avec Mike Andersson, chanteur et frontman de Tungsten.

Chronique Tundra

English version?

Bonjour et tout d’abord merci de prendre de ton temps pour mes questions. Pourrais-tu vous présenter, le groupe et toi s’il te plaît ?
Mike Andersson (chant) : Bonjour. Le plaisir est pour moi. Je suis Mike Andersson, et je suis le chanteur de Tungsten. A la guitare nous avons Nick Johansson et à la basse nous avons Karl Johansson. A la batterie nous avons une légende vivante, Monsieur Anders Johansson (ex-Yngwie J. Malmsteens Rising Force, ex-Hammerfall). Anders est également le père de Nick et Karl. Ensemble nous formons Tungsten.

Tungsten est sur le point de sortir Tundra, son troisième album (si on prend aussi en compte la sortie de Strokkur), comment vous sentez-vous à ce sujet ?
Mike : Pour commencer, on ne prend pas du tout Strokkur en compte, puisque c’était une sorte de test avant de devenir Tungsten. L’album de Strokkur qui est sorti en digital n’existe plus, donc on préfère dire que Tundra est le deuxième album de Tungsten. Cependant, on se sent vraiment bien, on est confiants à propos du nouvel album. Il reste dans le sillage de notre premier album (We Will Rise) mais il va plus loin musicalement parlant. Je ne vais pas dire la chose habituelle du “le nouvel album est le meilleur que l’on ait fait”, mais je dirais que si vous avez aimé l’album We Will RIse, eh bien vous ne serez pas déçus hehehe.

Revenons aux débuts du groupe, qu’est ce que ça fait de rejoindre un “groupe familial” ?
Mike : Eh bien Anders et moi sommes amis et collègues dans des groupes depuis un moment déjà. En 2006 déjà, nous avons travaillé ensemble pour la première fois sur un album all-star appelé Planet Alliance. Deux des titres de l’album ont été écrits par le légendaire Bob Daisley (ex-Rainbow, ex-Gary Moore). J’ai eu l’honneur de réarranger un peu ses morceaux et d’enregistrer le chant, et Anders jouait de la batterie sur ces deux morceaux. Quelques années plus tard nous avons formé Fullforce, qui a sorti deux albums (One en 2011 et Next Level en 2012). Nous avons également tourné avec Edguy par exemple. Cependant, en 2016 Anders m’a appelé et m’a demandé si j’étais intéressé pour rejoindre son nouveau groupe qu’il avait lancé avec ses fils, Nick et Karl. J’étais bien évidemment très fier qu’il ait pensé à moi pour le rôle de frontman de ce groupe, donc je lui ai demandé si je pouvais écouter un titre ou deux. J’ai écouté les démos et j’étais impressionné… j’ai rappelé Anders et je lui ai dis que j’en étais ! Tu pourrais penser que c’est une atmosphère familiale au sein du groupe, mais moi je trouve que c’est un groupe qui bosse normalement. On prend soin les uns des autres, et on prend toujours du plaisir quand on est ensemble mais c’est plus un groupe et une sensation d’amitié plutôt que “moi et les Johanssons” hehehe.

Qu’est ce qui a poussé le groupe à changer de nom ? Que signifie-t-il à présent ?
Mike : Comme je l’ai dis, Strokkur était un test que nous avions fait pour vérifier l’industrie et l’intérêt général. Quand nous avons signé avec Arising Empire Records nous avons décidé de changer le nom du groupe pour Tungsten et laisser Strokkur disparaître des plate-formes de streaming et autres. Le tungstène est du Metal, le plus dur avec le plus haut point de combustion. Il est utilisé dans les ampoules par exemple. Nous voulions un nom de groupe unique mais avec également des sonorités nordiques alors, avec l’aide de notre label, nous avons décidé de changer le nom du groupe pour Tungsten.

Quelle est l’histoire de Tundra ? Comment s’est passé le processus de composition ?
Mike : La plupart de la musique a été écrite par Karl et Nick. Ils sont arrivés avec les démos et les idées de base, et également quelques mélodies vocales. De là on a travaillé ensemble et chaque membre a posé sa propre saveur dans les morceaux, et on les a répétés. La plupart des paroles ont été écrites par moi. L’histoire du morceau Tundra est à propos de Volfram. Volfram est le mec sur nos pochettes qui est devenu notre mascotte. C’est un voyageur, un gardien de l’équilibre dans le temps, dans les différentes dimensions et galaxies. Il est craint par certains, mais c’est un ange pour d’autres. Sur l’album We Will Rise il était dans une sorte d’ancien monde de conte de fées avec des fées, des magiciens et des chevaliers, se préparant pour la plus grosse des batailles de l’ancien temps. Sur Tundra il a voyagé jusqu’au futur et il se prépare pour une nouvelle guerre. Lui et ses disciples se battent pour leur vie en traversant une toundra glacée (la toundra est un phénomène lié au climat) et ils arrivent finalement sur une future cité en ruines. Le reste c’est l’auditeur qui l’imagine. Mais Volfram suivra Tungsten sur les prochains albums aussi. Chaque album contient une courte histoire écrite sur lui dans l’artwork (dans le livret des albums).

Sur chaque morceau de Tundra, le point commun est l’énergie que tu injectes dans le chant. Est-ce que tu as une sorte d’entraînement spécial ? Te souviens tu de la première fois où tu as essayé de chanter ?
Mike : Hehehe, l’inspiration est ce qui me guide. Ca a toujours été ce qui m’a guidé. Je veux que l’auditeur soit convaincu quand je chante. Je n’ai pas vraiment d’entraînement spécial en réalité, j’ai appris seul. La première fois que j’ai chanté et que la situation m’a fait comprendre que j’avais des capacités à chanter je suppose que je devais avoir environ 4 ans.


Le style du groupe se base sur du Heavy/Power qui rencontre des influences modernes. Qu’aimes tu dans cette combinaison ?
Mike : J’aime tout. Notre musique représente le background musical de l’intégralité du groupe et je pense que c’est ça qui nous rend unique. On va du Power Metal à du Metal plus Moderne, avec des touches mélodiques et Industrial. C’est ce qu’est Tungsten.

Quel a été ton premier groupe de Metal ? Quels sont tes inspirations à présent ?
Mike : Le premier groupe officiel qui a sorti des albums était Cloudscape pour moi. Mais bien sûr, j’ai été dans un paquet de groupes locaux les années avant Cloudscape. Le premier groupe dans lequel  j’ai chanté et j’ai aussi joué de la guitare s’appelait Zaninez – On était dans le début de notre adolescence et le batteur n’était autre que mon ami d’enfance Peter Wildoer qui est connu pour être le batteur sur deux des albums solo de James LaBrie. En plus Peter WIldoer a terminé dans le top 3 lorsque Dream Theater recherchait un remplaçant pour Mike Portnoy. Notre inspiration est principalement la vie en général, les expériences et tout ça. On a pas vraiment de groupes qui nous influencent vraiment, mais les groupes que j’aime personnellement ce serait Rammstein, Meshuggah, Bee Gees, Whitesnake, Helloween, Deep Purple, Rush, Sabaton, Uli Jon Roth, etc…

Penses-tu que le groupe s’améliore avec le temps ? Pourquoi ?
Mike : Absolument. Nous apprenons à nous connaître de mieux en mieux avec le temps, nous explorons plus, nous galérons plus… Donc oui, nous nous améliorons. Si ce n’est pas le cas, eh bien je pense que l’heure d’arrêter est venue.

Vous avez sorti une vidéo pour King of Shadows et Life And The Ocean. Pourrais-tu nous expliquer pourquoi vous avez choisi ces deux titres ?
Mike : Le titre King of Shadows a été en réalité choisi par notre label. Ils pensaient que King of Shadows était le meilleur titre pour présenter notre futur album à l’auditeur. Le 2eme titre Life And The Ocean a été choisi par nos soins. Nous voulions montrer quelque chose de nouveau stylistiquement parlant qui n’était pas sur notre précédent album (We Will Rise) par exemple. Montrer un univers musical large à nos fans et nos auditeurs.

En tant que vocaliste et frontman du groupe, que fais-tu pour garder ta voix en forme pour les concerts ?
Mike : De l’eau, de l’eau, de l’eaaauuuuu 😉

Pendant que l’on parle de concerts, que peut-on attendre de Tungsten sur scène ?
Mike : Nous sommes confirmés pour le Sabaton Open Air à Falun, en Suède, en août 2021, donc si le Corona est parti d’ici là et qu’un vaccin fonctionnel existe, eh bien nous jouerons à ce festival. Notre agence de booking allemande, qui gère les tournées en Europe, se prépare aussi à d’éventuelles tournées sur la seconde moitié de 2021. Mais, comme tu le sais, la décision finale est donnée par le Corona. On espère sérieusement que le Corona sera éteint d’ici là.

Je sais que le Covid-19 a foutu en l’air pas mal de choses, mais comment avez-vous géré la crise ? Comment ça se passe pour ta vie personnelle ?
Mike : On prend nos responsabilités, on se tient à l’écart des gens que l’on ne voit pas régulièrement, on garde nos mains propres… On garde notre bon sens et on obéit aux restrictions et recommandations des experts.

A part la musique, quels sont tes hobbies dans la vie ? Est-ce que ça a changé quelque chose à ta vie quand tu es devenu musicien professionnel ?
Mike : J’aime être avec ma femme et ma famille, voyager à l’intérieur ou l’extérieur du pays, regarder des films, jouer à des jeux de plateau, j’aime le football, les soirées entre amis, tester différentes bières vu que je me considère comme un snob de bière. D’ailleurs, une bière Tungsten va sortir, elle s’appellera la Tundra IPL et elle sera disponible en Suède le 4 janvier 2021, elle est brassée par la brasserie Heavy MetAle. IPL signifie India Pale Lager. C’est un truc cool. L’étiquette contiendra la pochette de Tundra, sauf que la hache de Volfram sera le drapeau suédois à la place. En ce moment nous ne savons pas s’il sera possible de sortir la bière en dehors de la Suède, mais les gens le sauront.



Quel serait ton boulot de rêve, si ce n’était pas musicien ?
Mike : Je ne sais pas pour être honnête. Je suis livreur en voiture lorsque je ne suis pas en tournée ou en train de travailler à un nouvel album, et je pense que ce job est plutôt sympa. Mais être dans Tungsten est mon job de rêve dans tous les cas.

Quel était le premier titre de Metal que tu aies écouté ? Et celui qui t’a fait penser “je veux créer un groupe et jouer sur scène” ?
Mike : Le titre qui m’a fait décider de devenir un chanteur pour de vrai, c’était Don’t Break My Heart Again de Whitesnake (l’album Come ‘an Get It de 1981). Le titre et le chant de David Coverdale ont eu un énorme impact sur moi ! Mais le premier titre de Metal que j’ai écouté était Heavy Metal Daze de Manowar vers 1983 je pense. Cependant, je ne suis jamais devenu un gros fan de Manowar, mais ce titre a une véritable place dans mon cœur quand on parle de véritable expérience d’un titre Heavy Metal pour la toute première fois dans ma vie.

Et si je te demandais de comparer la musique de Tungsten à un plat ? Lequel choisirais tu et pourquoi ?
Mike : Des boulettes de viande à la suédoise avec de la crème et des pommes de terre ! C’est bon, c’est de la nourriture basique qui va avec de la confiture d’airelles. Si simple, mais aussi bien diversifiée sans être trop complexe 🙂

Quelle est ta meilleure et ta pire expérience en tant que musicien ?
Mike : Une de mes meilleures expériences était en fait le dernier concert que l’on a fait avec Tungsten dans un mini festival en août qui suivait juste les restrictions du Covid-19. Une petite foule, c’était retransmis sur internet, etc… C’était un concert cool dans une période triste avec le Corona, un peu comme maintenant.
Ma pire expérience c’était quand je jouais au Bloodstock Open Air en Angleterre, je frappais les mains de la foule sur le côté gauche… je marchais vers la droite en frappant les mains des spectateurs aussi, et j’ai oublié d’emporter le pied de micro avec moi, je l’avais oublié sur le côté gauche. Donc quand le couplet a débuté j’ai dû retourner en courant chercher le micro du côté gauche ! C’était sur la plus grande scène, alors ça m’a pris quelques secondes pour traverser de la droite à la gauche hahahahahahahaha !!!!!! Un moment drôle, mais aussi ennuyeux quand même hahahaha.

Avec quels groupes voudrais tu tourner ? Je te laisse créer une tournée Tungsten et trois autres groupes !
Mike: RammsteinSabatonHelloween.

C’était la dernière question pour moi, un énorme merci pour ton temps, je te laisse les mots de la fin !
Mike : Merci pour cette discussion, j’ai passé un bon moment. A vous lecteurs, je vous recommande humblement d’écouter le nouvel album de Tungsten qui s’appelle Tundra, et qui sort un peu plus tard en Novembre. Si vous ne connaissez pas du tout Tungsten, faites le et écoutez notre premier album qui s’appelle We Will Rise et qui est sorti en Septembre 2019. Merci pour votre temps et RESTEZ METAL ! Santé !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.