Review 374 : DeathOrchestra – Symphony of Death

Nous connaissons tous Death, mais bien peu d’entre nous imaginaient leur musique en compagnie d’un orchestre symphonique. Pourtant, DeathOrchestra l’a fait.

Pour cela, le groupe russe Buicide, composé de Sergey Kuznetsov et Anton Veresov aux guitares, Roman Gubarik à la batterie et Kirill Kotov à la basse se sont alliés à l’Olympic Symphony Orchestra pour un concert à St Petersburg. Et il a été enregistré, pour notre plus grand bonheur, sous le nom de Symphony of Death.

Je sais pertinemment que les concerts avec des orchestres ne sont pas si rares qu’il n’y paraît. Certains groupes enregistrent même avec de vrais instruments au lieu de samples depuis des années, et disposent de musiciens capables de les jouer sur scène. Pourtant, Death n’est pas un groupe qui laisserait penser une telle association à première vue.
Mais pourtant, l’association des deux formations russes nous le fait envisager, et surtout nous prouve que l’idée était tout sauf mauvaise. On retrouve également russe bien connu de la scène Metal au mix, Vladimir Lehtinen (Second To Sun, Vintergata, Voivotus).
Piochant dans les albums Leprosy, The Sound of Perseverance, Symbolic et Individual Thought Patterns, les russes nous offrent une parfaite interprétation instrumentale de ces classiques aussi intéressants que passionnants. Si la rythmique est sublimée, les harmoniques viscérales qui font la particularité de Death sont renforcées, offrant une profondeur supplémentaire à l’oeuvre du regretté Chuck Schuldiner. Les instruments symphoniques apportent cette dimension aérienne et mystique à une base lourde et technique jouée par les quatre metalheads, qui n’hésitent pas à nous prouver leurs capacités. Entre un Crystal Mountain dantesque, un Spirit Crusher aussi violent qu’épique et un Pull the Plug magnifié, l’initiative du groupe plaît au public, qui ne manque pas de le faire savoir par le biais d’applaudissements répétés.

Inhabituel mais magique, DeathOrchestra nous offre un album qui rend un magnifique hommage à Death. Symphony of Death a demandé des mois de travail de la part de Buicide et de l’Olympic Symphony Orchestra, mais de cette collaboration est née une œuvre incroyable.

90/100

English version?

One thought on “Review 374 : DeathOrchestra – Symphony of Death

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.