Interview : Majusiah

Quelques mois après la sortie de Bearer ov the Dark Seal, j’ai eu l’opportunité de poser quelques questions au groupe Majusiah.

English Version?

Tout d’abord, merci de votre temps ! Comment décririez vous l’univers de Majusiah à quelqu’un qui n’a jamais entendu parler du groupe ?
Astaroth (batterie) : Hail mon frère ! Si tu n’as jamais entendu parler de Majusiah, imagines des hurlements qui accompagnent des riffs de Black Metal Mélodique avec une touche de folklore d’Asie du Sud-Est. Si tu n’arrives pas à te faire une idée, dans ce cas vas sur notre Bandcamp avant de quitter ce monde avec des regrets !

Que signifie le nom du groupe ?
Demogorgon (chant) : Il signifie “Les Cultistes du Feu”.

Votre album Bearer ov the Dark Seal est sorti l’an dernier, après un moment de pause pour le groupe. Est-ce que c’était simple de créer de la musique à nouveau après tout ce temps ?
Sabazious (basse) : Le Metal coule dans notre sang depuis que nous sommes devenus musiciens. De ce fait, ça n’a jamais été difficile de composer ou d’écrire les paroles malgré la pause de Majusiah

A propos de votre musique, j’ai ressenti énormément d’influences suédoises et norvégiennes de groupes très connus, comme Dark Funeral, Marduk, Dissection, Emperor… Qui sont vos influences ? Qu’est ce qui vous inspire pour composer et écrire ?
Sabazious : Les groupes que tu as cités sont en effet nos influences depuis que nous sommes jeunes. En plus, il y a Enthroned et Cradle of Filth.

Il y a également une touche Old School que j’aime beaucoup, personnellement. Comment avez vous fait en sorte de conserver ce son ancien sur votre album ?
Sabazious : La touche Old School coule également dans nos veines. C’est plutôt difficile de s’éloigner de ce style lorsque tu es habitué à le jouer.

J’ai vu des vidéos sur YouTube, et vous portez tous une tenue spéciale ainsi que du maquillage lors de vos performances live. Pensez-vous que cet équipement vous permet d’incarner un personnage et d’améliorer la performance scénique ? Ou est-ce que ce serait la même chose de jouer sans ?
Astaroth : Nous utilisons un corpse paint sur le visage et des armures aux influences médiévales pour présenter les esprits impies de l’Est sur scène. Comme tu as pu le remarquer pendant nos concerts, l’invocateur appelle les mauvais esprits à prendre possession de nos corps sur scène.

Vous venez de Singapour, un pays que je connais très peu. Que pouvez-vous me dire à propos de la scène Metal dans votre pays ? Y a-t-il des groupes connus ?
Astaroth : La scène Metal singapourienne ici n’est pas morte. Mais bien sûr, elle n’est pas à fond non plus ! La communauté est très petite, on se connaît presque tous entre nous. Tu fous quelqu’un en l’air, toute la communauté le saura.
Par Satan, tu dois probablement avoir entendu parler d’Impiety ! Les Conquérants du Monde venus de Singapour ! Au delà d’Impiety, il y a d’autres groupes comme Rudra, Nafrat, Infernal Execrator, As Sahar et beaucoup d’autres qui ont porté notre drapeau à travers le monde. Est-ce que ce sont des groupes renommés ou underground ? A toi de décider.

Et que connaissez-vous de la scène Metal Européenne ?
Sabazious : La scène Metal Européenne est plus ouverte que la nôtre non ? Pour ne pas mentionner le soutien musical ici.

Je sais que la situation mondiale est un peu gelée par le Covid-19, mais comment est-ce que ça vous affecte personnellement ? Et qu’en est-il de votre situation en tant que musiciens ?
Ifrit (batterie) : L’économie et le travail durant cette période nous a tous affectés. Et au lieu d’avoir la possibilité de répéter avec le groupe, je suis bloqué chez moi !

Est-ce que vous avez déjà des plans pour l’avenir dont vous pouvez nous parler ?
Demogorgon : Nous sommes actuellement en train de travailler sur un single accompagné d’un clip vidéo qui sera également dans notre prochain album. Concernant le style de jeu c’est encore en discussion pour savoir si ça suivra le style de l’album précédent. Et bien sûr plus de shows à l’étranger, nous avons été contraints d’en annuler à cause du Covid-19.

Quel est le premier morceau de Metal que vous ayez écouté ? Et celui qui vous a fait penser “je veux devenir musicien, créer un groupe et jouer sur scène” ?
Demogorgon: Le premier morceau de Metal que j’ai entendu était le légendaire titre de Mayhem, Freezing Mooooooon. Et c’est également ce titre ainsi que ce groupe qui m’ont inspirés.

Et d’ailleurs, comment et quand êtes vous devenus musiciens ? Est-ce que vous avez pris des cours ?
Ifrit : Pendant mon adolescence, quand j’ai commencé à écouter du Rock et du Metal ? Non, la plupart des musiciens underground comme nous ont appris ça entre potes et en autodidacte.

Si vous pouviez comparer votre musique à un plat typique de votre pays, quel serait il ? Pouvez vous me décrire la recette ?
Demogorgon : Du ikan bilis kicap wif cili padi servi avec du riz. Ce sont des anchois frits croustillants au piment et du riz.
Sabazious : Du rendang. Un ragoût de boeuf malaisien/indonésien épicé, riche et crémeux fait avec du boeuf, des épices et du lait de coco.
Astaroth : Du Nasi Padang. C’est du riz blanc cuit servi avec une sélection de plats cuits à l’avance. Car la musique de Majusiah est faite de différents musiciens avec un parcours mortel différent réunis dans un but commun.

Dernière question : je vous laisse imaginer une tournée sur laquelle Majusiah serait en ouverture, et trois autres groupes. Qui choisiriez vous ?
Demogorgon : Mayhem, Cradle of Filth et King Diamond.
Sabazious : Behemoth, Dark Funeral, Marduk !
Astaroth : BelpheFuxinggor ! Marduk, et évidemment le King (King Diamond) !

Merci encore pour le temps que vous avez accordé à mes questions, est-ce que vous avez quelque chose à ajouter pour conclure l’interview ?
Demogorgon : Ave pour cette interview, et 666 saluts à tous les amateurs de Metal.
Astaroth : Soutenez la scène locale et les groupes underground avant de soutenir les groupes connus. Si vos groupes locaux ont une idéologie ou une politique de merde… eh bien dites leur d’aller se faire foutre !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.