Review 335 : DeathRoll – Into The Vortex

Bien que DeathRoll soit inconnu du grand public, tous les musiciens ont déjà une réputation.

Créé en 2017 par David Coloma (guitare, HeadCrusher), le musicien collabore avec Diego Rojas (chant, Collapso), Kevin Talley (batterie, ex-Suffocation, ex-Dying Fetus, ex-Misery Index) et Stephen Fernandez (basse, Burial Wraith) pour Into the Vortex, le premier EP.

Alors que David, le leader du groupe, était en pleine guérison, le groupe a fait en sorte de concocter un Brutal Death Metal aux racines Old School. The Rise Of Artificial Souls, le premier morceau, fait parfaitement la jonction entre ces deux univers. Les riffs sont lourds, gras et groovy, permettant aux leads de violenter cette base rapide. On retrouve le même esprit sur la brutale Into the Vortex, un titre qui se focalise sur les mélodies, mais également sur une efficacité sans pareil qui fera remuer sans mal une fosse entière. Le refrain est fédérateur, et la rythmique nous permet de headbanguer avant Visceral End, un morceau qui porte bien son nom. Plus lente, plus sombre, mais également plus oppressante, la composition révèle des influences aussi brutes que réfléchies.

Avec ce premier EP, DeathRoll prouve que les musiciens sont en pleine forme et motivés à en découdre. Into the Vortex propose trois titres efficaces qui séduiront à la fois les amateurs de Death Old School comme de sonorités alambiquées.

85/100

English version?

One thought on “Review 335 : DeathRoll – Into The Vortex

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.