Review 388 : Asunojokei – Wishes

Asunojokei revient proposer sa mélancolie à travers un nouvel EP.

Créé en 2014 au Japon, le groupe est composé de Seki (basse), Saitoh (batterie), Toriki (guitare) et Nuno (chant). Wishes, leur deuxième EP, sort deux ans après leur premier album.

Cinq titres pour un peu moins d’une demie-heure de voyage mental, à travers des paysages dévastés et des lieux surnaturels grâce au son planant du combo. Il est difficile de décrire réellement la musique d’Asunojokei, tant leur son est unique. Piochant dans le Post-Hardcore, le Post-Black, les tonalités aériennes, et cette rage viscérale qui anime les hurlements du vocaliste, le groupe nous déverse peine, déception et folie libératrice avec un naturel déconcertant. Le son des japonais est lancinant, captivant, effrayant et pourtant si beau, si écrasant et si impressionnant. Carry on allie la douceur avec le message du groupe, puis I won’t pray anymore nous frappe avec la violence ultra-rapide du Black Metal. Le son devient légèrement plus pesant avec Being lost pendant que les leads distants nous enchantent, laissant le vocaliste nous offrir des hurlements ou quelques mots parlés. Unripe orange nous offrira une dernière dose de cette brutale quiétude avant Birth, le morceau le plus long de l’EP. Un violent ouragan d’émotions se couple à un ressenti à la fois oppressant et léger pour nous laisser rêver, avec quelques pointes de technicité..

Asunojokei est un groupe unique. Leur son est aussi doux que sombre, aussi violent qu’apaisant et Wishes leur permet de développer leur art à nouveau. Une des dernières sorties de l’année, qui mérite amplement l’écoute.

95/100

English version?

One thought on “Review 388 : Asunojokei – Wishes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.