Review 007 : Candlemass – Epicus Doomicus Metallicus

Candlemass - Logo

C’est en l’an de grâce 1986 que vit le jour Epicus Doomicus Metallicus, 1er album du groupe suédois Candlemass, après 2 ans à s’appeler Nemesis, et 2 ans de plus à sortir des démos.
Leif Edling, qui se chargeait jusqu’à lors du chant, laisse sa place à Johan Längquist et se « contente » d’écrire tous les titres et de jouer de la basse. C’est cet homme qui est à l’origine de l’Epic Doom Metal, son caractéristique de Candlemass.
Une magnifique couverture, simple et minimaliste, mais ô combien représentative signée Eric Larnoy, la batterie enregistrée par Mats Ekström et les guitares par Mats « Mappe » Björkman, et nous voila plongés dans l’album qui commence fort avec Solitude.

Candlemass - Epicus Doomicus Metallicus

Solitude. Un requiem à la vie, écrit par Leif Edling pour lui même. Son riff est simple, lent, lancinant, mais prend une ampleur démesurée. La chanson s’anime pour nous faire prendre conscience de la fragilité de la vie.
Lorsqu’elle prend fin, il nous semble impossible de l’égaler. Toute joie nous a quitté. C’est alors que s’enchaînent sans ménagement Demon’s Gate (basée sur un film d’horreur), la majestueuse Crystal Ball… Pas un titre n’échappe à la mention « classique » par les fans du groupe. Même Black Stone Wielder et ses riffs hypnotiques, parfois oubliée.
Under the Oak avait déjà été enregistrée pour la précédente démo. Les riffs sont lourds et offrent une base parfaite pour un chant inquiétant et maitrisé tout au long de l’album (mis à part quelques passages un peu plus dans les aigus).
L’album prend fin sur A Sorcerer’s Pledge, dont le début acoustique nous replonge dans l’ambiance de Solitude, bien qu’elle soit un peu plus rapide par la suite. Elle se termine par un chant féminin qui s’étouffe lentement dans le néant.
En résumé, cet album aura marqué d’une pierre blanche le Doom. A la manière de Black Sabbath qui l’a inventé, Candlemass a su le façonner pour créer leur son qui (malgré les nombreux changements de chanteurs) restera dans l’histoire comme un des groupes cités en référence par nombre d’artistes actuels.

 

English version ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.