Live Report : Esprit D’Air + Lightning – Paris (75)

Esprit D'Air + Lightning

Ce soir le Klub accueille un plateau assez inhabituel : le groupe de Visual Kei anglais Esprit D’Air nous fait l’honneur de sa présence à Paris, accompagnés par le réunionnais Lightning. Mais étrangement, il n’y a personne lorsque j’arrive devant la salle. Mes deux heures d’avance y sont probablement pour quelque chose. Lorsque les portes s’ouvrent, nous sommes à peine une dizaine à descendre dans la cave, et les spectateurs arrivent lentement.

Soudain, le chanteur-guitariste Lightning monte sur scène. “Salut Paris !” lance-t-il avant de faire démarrer un sample. Seul sur scène, l’homme va tout de même faire en sorte d’occuper la scène devant une horde de fans déjà acquis à sa cause dès les premiers riffs. Sa voix, toujours claire et juste, envoûte les spectateurs, alors que la rythmique samplée lui permet de caser quelques leads tout en chantant. Parfois accroché à son micro avec un air mystérieux, parfois headbanguant en jouant, mais toujours très énergique, le guitariste enchaîne les titres, qu’il ponctue de petites interventions. “Merci à Esprit D’Air, ils sont en tournée européenne alors faites du bruit pour eux !” nous demande-t-il, déclenchant une salve d’applaudissements. La foule est très réceptive, et même si les spectateurs restent la plupart du temps immobiles, les sourires sont sur toutes les lèvres et certains chantent même les paroles avec lui, tout en frappant dans leurs mains à la demande du chanteur. Lightning n’hésite pas à se mettre en avant lors de ses longs solos, et cette attitude est très appréciée des fans qui l’applaudiront chaleureusement à l’issue de son set, durant lequel nous avons eu droit à son nouveau single, qui sortira le 26 septembre. Une belle entrée en matière.
Setlist : 
Break the cage – Memories – Past and Future – Love with the demon – SeX, L0ve & Visual Rock – Take me out – Kiss my tears – Selfish dance

 

Le changement de plateau est rapide, et les anglais s’installent en un rien de temps. Lorsqu’Esprit D’Air monte sur scène, les hurlements des fans sont au rendez-vous pour accueillir le quartet. Au centre, Kai (chant/guitare) est très énergique, si bien que les autres membres se retrouvent un peu effacés par sa présence scénique. Ryoma Takahashi (guitare) et Ellis (basse) headbanguent un peu tout en jouant impeccablement leurs riffs motivants, alors que Taku Miyamoto (batterie) reste très calme en frappant sur son kit. Mais après le premier titre, Kai abandonne sa guitare pour se concentrer uniquement sur le chant. Plutôt bien mis en valeur par les lumières, le chanteur arpente un peu la scène en haranguant la foule, alors que ses musiciens restent campés sur leur positions, assurant parfois quelques choeurs. L’amplitude vocale du chanteur n’est nullement entamée par les nombreux mouvements qu’il fait, rendant le show aussi agréable visuellement qu’auditivement. “Mon français n’est pas très bon” lâche-t-il finalement avant d’annoncer le titre suivant, sur lequel les premiers rangs commencent à headbanguer joyeusement. “Are you guys still good? Thank you to be here!” nous remercie le frontman en se plaçant au plus près des premiers rangs. Et le show continuera de plus belle, mené par Kai et ses musiciens qui assurent de plus en plus un show visuel, comme lorsque Kai s’écrie “We will do a cover song”. Une fan hurle “Which one?” qui appelle dans la seconde un “You’ll figure out!” de la part du frontman”, peu de temps avant qu’Ellis ne se place dans la fosse pour commencer un titre alors que le chanteur se pose devant les premiers rangs en serrant des mains. Mais lorsque le show touche à sa fin, le chanteur, qui a récupéré sa guitare, se saisit du drapeau français décoré aux couleurs du groupe, et qui porte le message de fans, puis l’accroche entre sa guitare et celle de Ryoma. “I don’t want to sing the last one, he will sing it!” lance-t-il en désignant son guitariste. Finalement chanté par Kai et Ryoma, cette dernière composition marque la fin d’un show à la fois haut en couleurs, mais également parfait du début à la fin, que ce soit visuellement et musicalement. Les musiciens sont acclamés par l’entièreté de la fosse, qui n’était, à mon humble avis, absolument pas représentative de la puissance du groupe en live.
Setlist : Ignition – Guiding Light – Grudge – Nebulae – Starstorm – Serafine (Dead End cover) – The Beginning (One Ok Rock cover) – Versus – The Awakening – The Hunter – Reminiscence – Rebirth
Rappel : Calling You – Shizuku

 

Il est tôt lorsqu’Esprit D’Air descend de scène, ce qui laisse aux spectateurs le temps de flâner entre le bar, le stand de merchandising, où se tient Lightning qui discute avec ses fans, mais également la scène, où les anglais se font offrir des cadeaux et prennent la pose avec des spectateurs. Le show de ce soir était grandiose, et le moins que je puisse dire, c’est que je serais parmi les amateurs du groupe à leur prochain passage en France, dans une salle, je l’espère, beaucoup plus grande.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.