Review 252 : Explicit Human Porn – In Excexx

Préparez-vous à entrer dans l’univers d’Explicit Human Porn.

Créé en 2016 à Paris, le groupe composé de Lowe North (chant), David Revan (guitare), Crypp Mor (basse, Except One) et Kevin Lanssen (batterie) s’apprête à nous dévoiler In Excexx, son premier EP. Entre un visuel post-apocalyptique et des sonorités Alternative/Indus, vous n’en sortirez pas indemnes.

On démarre avec Cheatcodes, un titre aux sonorités modernes, entraînantes mais surtout inquiétantes et lourdes. La chanteuse alterne entre hurlements massifs et chant clair rassurant, laissant cependant à la rythmique cette oppression en arrière plan, alors que Foodporn joue sur l’agression et les sonorités angoissantes. Plus bruts, les riffs axés Indus restent très sombres et groovy, et il est aisé de se laisser prendre au jeu. Des samples viennent renforcer cet aspect glacial, et il est temps de passer à Radiosilk. Modernité et violence se heurtent de plein fouet dans une composition rythmée par les interventions de la chanteuse. Les riffs sont très remuants, et même si le refrain est plus calme, on sent que la rage n’est pas loin.
X-Rated est probablement le morceau qui compte le plus sur les influences EBM sans délaisser les musiciens, apportant un côté dansant en particulier grâce aux samples. La rythmique est efficace, tout comme celle de Zero Solid Bodies est ravageuse. Plus orchestrale, cette composition est un véritable hymne à la destruction aussi oppressant qu’intrigant, et l’auditeur reste fasciné par ce qui fond sur lui. On repart dans ce groove entraînant pour Madmeds, qui met à l’honneur un riff simple mais entêtant. Un passage en slap à la basse pour relancer le rythme, et le chant finit par s’éteindre. Pour refermer ce chapitre, le groupe a choisi de reprendre Keine Lust, un titre bien trop peu connu des titans allemands Rammstein. On retrouve donc ce son dérangeant et martial qui colle à la perfection à leur univers, et on ne pouvait rêver meilleur final.

Le premier aperçu de cet univers apocalyptique conté par Explicit Human Porn est exquis. Sale, dérangeant, oppressant, noir, et pourtant très entrainant, In Excexx n’est que la première production d’un groupe qui ne demande qu’à en découdre.

80/100

https://explicithumanporn.com/

English version?

2 thoughts on “Review 252 : Explicit Human Porn – In Excexx

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.