Review 591 : Mustasch – A Final Warning – Chapter One

Mustasch a pris le temps de brosser son nouvel album !

Et ce n’est pas une, mais bien deux sorties que nous promettent Ralf Gyllenhammar (chant/guitare), Mats Stam Johansson (basse), David Johannesson (guitare) et Robban Bäck (batterie, ex-Sabaton, ex-Twilight Force) pour 2021 ! A Final Warning – Chapter One fête les vingt ans du premier EP du groupe, dont la creation remonte à 1998.

On débute avec A Final Warning, un titre entraînant qui réunit bien évidemment le groupe en pleine forme, mais également des orchestrations enjouées. Le titre est fédérateur et mobilise toute l’énergie du quatuor dans un registre Heavy solide, efficace, et surtout une puissance communicative de la part du chanteur. La groovy Contagious prend la suite, et le titre est parfaitement bien choisi, puisque cette énergie positive se transmet immédiatement à quiconque l’écoute. Le break est encore plus prenant, et nous lâche après un dernier refrain sur Albert Einstein, un morceau aux accents plus modernes et sombres. Une fois le pattern compris, le titre est dangereusement addictif, tout comme You’re Killing Me, une composition qui figurera sans aucun doute sur les prochaines setlists live. Le titre est truffé de ces petites explosions d’énergie, qui perdurent même après que la rythmique se soit apaisée. La seule raison pour laquelle Searching For Long Range Communication est plus calme que les autres, c’est ce son clair. Mais les musiciens déploient une telle envie que le morceau reste entraînant, puis c’est To Be Continued qui clôt cette première partie avec quelques paroles douces accompagnées d’un clavier.

J’ai vu Mustasch en live une fois, et j’ai immédiatement été conquis. A Final Warning m’a rappelé ce live plein d’énergie, de volonté et de groove au son Hard Rock/Heavy. Son seul défaut ? Il est court, et nous fait déjà attendre la suite !

90/100

English version?

2 thoughts on “Review 591 : Mustasch – A Final Warning – Chapter One

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.