Review 702 : Glora Nexus – A Grand Monument to Mortality

Le chaos du monde donne naissance au premier EP de Glora Nexus.

Créé en 2019 par Svarte (tous instruments/chant) en Indonésie, le groupe sort deux morceaux avant d’annoncer A Grand Monument to Mortality.

Into Majestic Negativity est une introduction inquiétante qui nous ouvre les portes de l’univers du groupe, qui se pare ensuite d’accents Black Metal Mélodique sur Verboten Vibes, un titre lancinant et mélancolique habité par des hurlements effrayants, accompagnés par Ragnar Sverrisson (Helfró, Ophidian I). Les leads aériens et les influences orientales piochées dans la culture indonésienne donnent à cette dissonance une saveur particulière, grâce à la participation de Teguh Permana (Tarawangsawelas) et son Tarawangsa, puis Hear The Call nous précipite dans une rythmique solide et incisive. La composition est plus brute, et se rapproche d’un son aux racines nordiques, accompagné de leads entêtants joués par Ardian Nuril Anwar (Devoured), puis c’est Death Omnipotent, Death Omnipresent qui frappe avec ses tonalités oppressantes et froides. Le titre propose lourdeur, dissonance et mélodies prenantes, mais aussi la participation de Lexy Alexander (Blodwen) pour lui donner une touche majestueuse. L’EP prend fin sur For Mourning Non-Existence Worship, une outro sombre, angoissante et fantomatique, qui nous enveloppe dans un brouillard sonore mystique avant de se noyer dans les limbes.

Ce premier contact avec Glora Nexus est plus que positif. A Grand Monument to Mortality propose un son réfléchi et puissant, qui prend appui sur une base de Black Metal solide inspirée par des racines Old School, auquel son créateur ajoute des influences Mélodiques saisissantes.

85/100

English version?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.