Review 734 : Cerebral Rot – Excretion of Mortality

Deuxième album pour Cerebral Rot.

Créé en 2016 aux Etats-Unis, le groupe est composé de Ian Schwab (guitare/chant, Crurifragium, Chronic Tomb, ex-Warpvomit…), Zach Nehl (basse, Chronic Tomb), Drew O’Bryant (batterie) et Clyle Lindstrom (guitare, Caustic Wound, Fetid) pour la sortie d’Excretion of Mortality chez 20 Buck Spin.

Le groupe reste fidèle à son Death Metal Old School putride et gras, proposant des riffs accrocheurs et lourds, servis à merveille par un mix qui épaissis le mélange, tout en laissant une place importante aux leads tranchants et aux hurlements morbides. Si tous les morceaux sont construits sur la même base, on reconnaît des influences épiques et entêtantes sur Excretion of Mortality, ainsi qu’un groove lent et entraînant sur Vile Yolk of Contagion. L’énergie de Spewing Purulence assurera au groupe des séances de headbang motivées, puis les leads viendront ravager notre crâne, alors que Bowels of Decrepitude nous écrasera consciencieusement sous ce son massif et ravageur. Les riffs gras accélèrent pour donner une base explosive aux leads effrénés, puis le groupe ralentit le tempo avec Drowned in Malodor et sa rythmique imposante. Le groupe continue d’avancer en nous roulant dessus avec Retching Innards, un titre assez groovy qui sent la mort et la graisse, puis l’album prend fin avec Crowning the Disgustulent (Breed of Repugnance), un titre de onze minutes. Après une introduction inquiétante, le combo reste fidèle à sa réputation et nous étale de la rage, de la hargne et des riffs gras très prenants.

C’est dans les vieux pots que Cerebral Rot fait son Death Metal. Excretion of Mortality annihile toute forme de délicatesse et vient nous piétiner consciencieusement avec sept titres lourds et groovy avant de nous laisser respirer pour nous écraser encore plus.

75/100

English version?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.