Review 744 : Devolution – Consumer

Les périodes d’isolement sont propices aux musiciens, comme Devolution nous le montre.

Créé en 2020 par Clément Roig (chant/instruments, Antropofago, Opprobre, Sunnudagr), le projet a choisi de mélanger Black et Death Metal sur Consumer, son premier album.

Avec ses huit titres, l’album développe un contraste intéressant entre la puissance brute du Death Metal et les ambiances dissonantes du Black Metal, comme le montre immédiatement Aux Portes du Vide. La froideur du son se mêle à des riffs gras et violents, tout comme sur Le Poids du Jugement, un morceau qui développe une dualité assez complémentaire et riche. Les hurlements prennent leur place sur cette bataille d’influences, qui dévoile également des patterns plus complexes de temps à autres, puis l’oppression apparaît sur De l’Etincelle à la Conflagration, une composition assommante et sombre qui ne renie jamais cette base efficace et puissante à base de blasts. Des influences mystiques nous présentent Au Crépuscule de l’Humanité, le titre suivant, où c’est à nouveau la lourdeur, l’oppression et la dissonance qui s’affrontent sous des hurlements bestiaux qui nous content une poésie brute qui constate le désespoir de notre monde, avant l’énergique Déliquescence et ses patterns accrocheurs. Les riffs entrainants donnent parfois naissance à des mélodies mélancoliques, puis Vestiges mélange à nouveau lourdeur et leads planants pour un contraste intéressant qui pioche également dans le Doom/Death. L’oppression se renforce avec Écimer l’Âme, un titre assez majestueux qui se place également dans certaines influences sales et malsaines du Black Metal, alors que Chaos Cérébral, le dernier morceau, reprend contact avec l’agressivité pure du Death Metal tout en plaçant des parties tranchantes. 

Le mélange de Devolution est malsain, puissant et surtout très efficace. Consumer dévoile des riffs solides, des leads aériens, des patterns accrocheurs et des hurlements bestiaux, tout en plaçant des parties plus majestueuses, créant un contraste extrême très intéressant à écouter.

90/100

English version?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.