Review 232: Atræ Bilis – Divinihility

Je suis presque certain que vous n’avez jamais entendu parler d’Atræ Bilis.

Et avant que Divinihility, leur premier EP ne me roule dessus, je ne les connaissais pas non plus. Créé en 2018 au Canada, le projet transcrit la conception du Death Metal selon Jordan Berglund (chant), Brendan Campbell (basse), David Stepanavicius (guitare) et Luka Govednik (batterie).

En règle générale, lorsque l’on parle de Death Metal canadien, il faut s’attendre à de la qualité. Et Atræ Bilis ne va pas être une exception, puisque le groupe parvient à extraire des éléments dans des styles aussi différents que complémentaires et à les mélanger en six titres à la fois intéressants et cohérents. On mêle donc l’oppression dissonante de Gnode au  Brutal Death gras de Sulphur Curtain, mais également une maîtrise irréprochable de chaque instrument qui s’observe à chaque instant. Le groupe sait parfaitement enchaîner les passages malgré leur différence, et Phantom Vein Trumpet prend la même direction, alternant passages Tech/Prog avec des breaks lourds. Côté hurlements, le chanteur n’est pas en reste puisque ses hurlements caverneux sont parfois remplacés par des screams viscéraux. Ectopian et son groove entrainant est pour moi le morceau phare de cet EP, et il provoquera sans nul doute des mouvements de foule ou des headbangs en rythme avec le tempo rapide, mais également grâce à des influences plus sombres sur la fin. Retour sur la violence et une guitare lead acérée en complément de la rythmique assommante pour Upon the Shoulders of Havayoth, l’un des titres les plus impressionnants. Aucun moment de répit ne sera toléré par le groupe sur cette intense composition avant A Ceremony of Sectioning, le dernier morceau. Conjuguant une fois de plus tous les aspects des influences des canadiens, il nous offre une dernière fois une belle claque sans oublier la mélodicité, peu importe le domaine.

Atræ Bilis frappe fort dès sa première production. Divinihility réussit la prouesse de faire rimer technicité avec chaos, mélodies dissonantes avec violence pure et rage avec ingéniosité. Peu importe votre sous-genre de Death Metal favori, vous devez l’écouter.

90/100

English version?

One thought on “Review 232: Atræ Bilis – Divinihility

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.