Review 246 : Frostvore – Drowned by Blood

Amateurs de Death Old School, Frostvore vient vous offrir Drowned by Blood, son premier album !

Créé au Japon en 2012 sous le nom de Frostbite, le groupe sort un EP puis est sujet à une pause en 2014. En 2019, Satoshi Fukuda (guitare/chant), Taro Ikemoto (guitare), Natsumi Yatabe (basse) et Shigenori Tamura (batterie) changent le nom de leur groupe et enregistrent leur premier album.

Le groupe nous entraîne dans une aventure d’une demie-heure qui débute par Abandoned, une introduction au son inquiétant qui laisse rapidement place à Blackfield. Le son est brut, les riffs sentent la graisse et la violence à plein nez, tandis que le chant s’inspire des pionniers américain du genre. Côté lead, c’est tranchant, tout comme sur Path to Your Tomb, un titre basé sur une rythmique massive. Les harmoniques et pointes de technicité se mêlent à merveille au reste, et le titre reste assez mélodique. On reste dans des riffs lourds pour Extreme Cold Torture, et la sensation d’oppression est présente du début à la fin. Le Death Metal Old School frappe inlassablement, n’autorisant que de très courts breaks afin d’assommer l’auditeur, puis de le lacérer avec les harmoniques et le résultat est très efficace. Drowned in Blood fait baisser le tempo, et donne une place particulière à la basse vrombissante du combo, donnant un résultat assez proche du Doom/Death. La composition accélère, freine à nouveau, puis reprend sa course avant The Reaper. Beaucoup plus rapide et piochant dans des influences Black Metal, le titre revient aux origines du style tout en ajoutant cette patte des japonais avec un son crasseux. Eroded Mind prend la suite, avec ce matraquage de cymbales en règles sur lequel les musiciens placent des riffs sombres et gras. Le son devient plus perçant pour Lake of Vein, un morceau rapide. La rage du groupe est palpable, mêlant mélodicité et furie, mais la dernière composition est déjà proche. Intitulée Unholy Mountain, elle mélange avec brio riffs inquiétants, ambiance sombre et torturée avec des cris sortis des abysses.

Après sa renaissance, Frostvore est déterminé à prouver qu’il a sa place dans le monde du Death Metal. Drowned in Blood revient aux origines du style et nous offre des compositions dans la plus pure tradition Old School que l’on se doit d’écouter. Leurs inspirations ne laissent aucunement place à l’hésitation, et elles sont de qualité.

85/100

English version?

One thought on “Review 246 : Frostvore – Drowned by Blood

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.