Review 290 : Void Rot – Descending Pillars

Avez vous déjà goûté au son oppressant de Void Rot ?

Créé en 2017 aux Etats-Unis, le groupe se forme autour de John Hancock (chant/guitare), Craig Clemons (basse), Will Bell (batterie) et Kent Sklarow (guitare) pour jouer du Doom/Death. Un premier EP sort en 2018, suivi d’un split avec Atavisma en 2020, puis Descending Pillars, leur premier album.

L’album débute sur la sombre et dissonante Descending Pillars, un morceau au son inquiétant et finalement lancinant. La rythmique est lente et lourde, faisant de ce long titre un excellent choix pour ouvrir les portes de leur univers horrifique et prenant. Les harmoniques planantes sont également dissonantes et tranchantes, nous amenant lentement vers le titre suivant. Nommé Upheaval, il s’ancre à nouveau dans ce tourbillon sonore duquel émerge un hurlement profond, des leads malsains et surtout une violence écrasante. L’ouragan cesse à peine avant Liminal Forms pour reprendre de plus belle, avec un jeu de batterie à la fois prenant et très martial, sur lequel les riffs prennent vie. Le groupe reste évidemment dans ces tonalités ténébreuses et grondantes, mais cette anxiété permanente est attirant.
Même constat pour Delusions of Flesh, un morceau étouffant et pourtant qui vous happe instantanément, avant de vous écraser au sol, profitant de quelques passages lead pour vous émerveiller. Inversion est plus directe, et bien que les harmoniques sombres et planantes soient toujours de la partie, la rythmique est rapidement obsédante et entêtante. Rapide pause avec le son clair mais inquiétant de The Weight of a Thousand Sun, et c’est Monolith (Descending Pillars Pt.II) qui s’écrase sur nous. Une manière de boucler la boucle tout en distillant une dernière fois des sonorités noires, pesantes et surtout enivrantes avant de relâcher notre esprit grâce à un final étouffant.

Void Rot est un groupe en pleine ascension, et Descending Pillars ne peut que les aider à grandir. Cet album est une tornade d’oppression et de lourdeur comme on en entend rarement auprès de formations aussi jeunes.

85/100

English version?

One thought on “Review 290 : Void Rot – Descending Pillars

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.