Chronique 005 : Obszön Geschopf – Highway Of Horrors

Obszon Geschopf - logo

Depuis 1996, Remzi Kelleci a mis au monde Obszön Geschopf, un enfant titubant et accro au speed. Inspiré par l’EBM et l’Indus, le projet de Remzi n’a cessé de grossir malgré une reconnaissance plutôt underground, et a engendré il y a peu une tournée américaine et plus récemment des shows à travers toute l’Europe.

Highway of Horrors est le 6e album d’OG, mais le 1er sorti via son label Cemetary Records. La voix est enregistrée par Remzi (qui gère également la composition), alors que les guitares et la basse sont enregistrées par Matthieu Merklen, bassiste de Mercyless.
Une fois de plus, la recette d’OG est la même : une ambiance tirée des films d’horreur qui se reflète dans les paroles, des riffs lourds à souhait, et un accompagnement au clavier pour le groove de l’EBM.

Obszon Geschopf - Highway Of Horrors

La voix est un mélange entre un murmure et un cri d’outre tombe. Ajoutez à cela une mise en scène un peu gore ainsi que la pochette, et vous avez un aperçu de l’imagerie totale de ce qu’est Obszon Geschopf.
Le dernier titre, Painkiller, est une reprise du classique de Judas Priest, dans un style autrement plus sombre.
Si vous aimez l’ambiance rétro des films gore des années 70-80, l’humour décalé et noir, je vous conseille vivement d’y jetter une oreille attentive !

English Version ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.