Review 077 : Wilson – Right To Rise

Wilson - Logo

Venus tout droit de Detroit dans le Michigan, Wilson est un groupe qui mélange un Metal Alternatif avec du Hard Rock et quelques sonorités Stoner.

Formés en 2010, Chad Nicefield (chant), Jason Spencer, Kyle Landry (guitares), Matt Puhy (batterie) et James Lascu (basse) ont déjà sorti deux albums en 2013 et 2015. Le dernier, Right To Rise, leur permet de faire leur première tournée en tête d’affiche, ainsi qu’un bon nombre de dates à travers le monde. Venez prendre votre dose de bonne humeur !

Wilson - Right To Rise

L’album démarre avec Right To Rise, le titre éponyme. Un riff simple mais efficace qui laisse finalement place à un couplet entraînant qui donnerait presque envie de danser. Les power chords se feront entendre à nouveau, et Chad ira même jusqu’à crier un peu. Guilty (You’re Already Dead) nous prouvera que le groupe est également capable de composer des titres à la rythmique imposante. Les chœurs ajoutent cette petite touche entraînante qui fait leur force.
Crave viendra exposer le côté Stoner des américains alors qu’une rythmique saccadée et enjouée apparaîtra sur Windows Down!, renforcé par des chœurs. On accélère un peu le tempo avec All My Friends et son son de basse omniprésent. En plus d’avoir un refrain puissant, le chant de Chad est ponctué de cris pour rythmer la composition. De nouveau, les chœurs interviendront sur Satisfy Me, provoquant un mouvement de tête quasi inconscient.
Changement d’ambiance avec The Flood, un titre qui rappellera probablement à bon nombre d’auditeurs leurs années de lycée. Une sorte d’hymne aux soirées étudiantes rythmé par des claquements de mains. On reprend les grosses rythmiques bien grasses pour Hang With The Devil et ses couplets que je trouve particulièrement hypnotiques, alors qu’I Am The Fly prendra des tonalités un peu plus ambiantes pour un contraste réussi.
Nouveau titre accrocheur par excellence : Give ‘em Hell et son clip particulièrement délirant. A nouveau une rythmique puissante prendra le dessus sur votre envie de rester immobile, alors que Waiting For The World To Cave In débutera. Nettement plus calme, les cris seront quand même présents sur cette chanson au son parfois lointain. Sur le dernier morceau, Before I Burn, le groupe donnera tout pour convaincre les plus réticents. L’intensité est palpable dès les premières notes, et Chad s’égosille littéralement derrière son micro pour atteindre un niveau de puissance incroyable.

 

Même si le groupe est jeune, la scène est leur terrain de jeu favori, et cet album nous le montre. Écouter Wilson dès le réveil, c’est l’assurance d’être motivé pour toute la journée, et d’avoir l’énergie nécessaire pour botter le cul de n’importe qui qui voudrait faire changer ça ! On attend patiemment de nouveaux titres et une tournée !

 

 

English Version ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s