Review 086 : Lacrimas Profundere – Antiadore

Lacrimas Profundere - logo

Parfois, certains titres sont criants de vérité, et vous donnent l’envie de découvrir l’univers entier d’un groupe. C’est d’ailleurs au cours d’un vagabondage sur YouTube que j’ai découvert Lacrimas Profundere.

Même si le nom était loin de m’être inconnu, je ne m’étais jamais réellement intéressé au travail des allemands, bien qu’ils totalisent vingt-quatre ans d’une carrière riche en rebondissements. Actuellement, le groupe joue un mélange de Rock Gothique auquel se mêle habilement des ambiances typées Doom Metal. Pour accompagner la voix hypnotique de Rob Vitacca (chant depuis 2007), on retrouve Oliver Nikolas Schmid (guitare et fondateur du groupe), Tony Berger (guitare depuis 2005) ainsi que les frères Clemens et Christop Schepperle (basse et batterie depuis 2013). Si ces derniers n’ont pas joué sur Antiadore, leur dixième album, c’est avec celui la que la passion m’a pris. J’avais rarement vu un groupe poser une musique aussi lourde sur la douleur…

Lacrimas Profundere - Antiadore

Le groupe ouvre l’album avec My Release In Pain, une véritable ôde qui m’a séduit dès les premières notes, et où l’on retrouve également Christopher Schmidt, le premier chanteur de la formation. Des riffs lourds, une voix chaude et rassurante, puis des hurlements. Le contraste est saisissant et fait froid dans le dos, mais Antiadore prendra le relais. Quelques sons électroniques se font entendre, puis la rythmique prend finalement le dessus avant de laisser la voix de Rob faire son oeuvre. Toujours aussi sombre et lourd, What I’m Not achèvera la volonté de bon nombre d’entre nous qui se mettront à fredonner sans même connaître les paroles.
Changement de style avec All For Nothing, qui pourrait être considéré comme une balade atmosphérique, qui prend une toute autre dimension grâce à Rob et sa voix. Les riffs agressifs propres au Metal vous manquent ? Attendez simplement Dead To Me pour retrouver cette violence contrôlée, tandis que le son de guitare d’Abandon vous hypnotisera à coup sûr. Nouvelle balade avec la mélancolique Still In Need. Ce titre empreint de tristesse fera probablement remonter quelques souvenirs douloureux chez certains, mais cette sensation sera rapidement dissipée par Deny For Now et sa rythmique massive.
Nouvelle pause douceur avec Head Held High et ses ambiances apaisantes, alors que My Chest se trouvera être un titre vraiment très entraînant. Ce titre, en apparence sans prétention m’a vraiment accroché, mais le groupe parviendra encore à me surprendre avec les sonorités électro de Remembrance Song. Si les paroles sont empreintes de désespoir, le titre en lui-même est plutôt enthousiaste, et le contraste est absolument grisant.
On ne peut pas en dire autant d’A Sigh, qui s’ancre profondément dans les émotions les plus noires pour convaincre, alors que Words est probablement capable de faire vibrer une salle entière. Le dernier extrait de l’album, Doomed And Unarmed débutera comme une balade supplémentaire, mais son refrain prouve qu’il est bien plus que ça. Un titre énergisant qui donne envie de laisser l’album recommencer !

 

Je regrette profondément d’avoir laissé ce groupe de côté aussi longtemps. Lacrimas Profundere est un groupe capable de transporter notre esprit loin du corps avec des mélodies mélancoliques et qui sont révélatrices d’un lourd vécu. C’est également la pureté et la simplicité avec laquelle ces thèmes sont abordés qui m’a immédiatement séduit, et j’espère qu’une nouvelle date française sera programmée…

 

 

English Version ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s