Review 159 : Kaamos Warriors – Ikuisen Talven Sarastus

Kaamos Warriors - Logo

Au plus profond des ténèbres de la Finlande s’est formé Kaamos Warriors en 2018.

Mikko Ojala (chant/guitare, Crowned With Black, ex-Dark The Suns) et Jani Moilanen (guitare acoustique et solos, R2JBros) se sont alliés pour créer Ikuisen Talven Sarastus, le tout premier album de la formation. La traduction de ce nom ? “A l’aube de l’éternel hiver”.

Kaamos Warriors - Ikuisen Talven Sarastus

L’album débute par les riffs dissonants de Kaamos Warriors, rapidement rejoints par une batterie glaciale et imposante. Le chant de Mikko est brut et sec, et s’adapte parfaitement aux mélodies développées par les finlandais, surmontées de quelques claviers atmosphériques. Après un solo, la guitare acoustique de Jani termine le travail avant de laisser place à Talventuoja, un morceau plus rapide à démarrer, mais tout aussi froid et mélodique. A nouveau ces nappes de clavier viennent réhausser le tout lorsque la rythmique ralentit, et le titre se termine avec une guitare acoustique. Le morceau est court et laisse rapidement place à Winter Eternal, titre déjà révélé par le groupe il y a quelques semaines, et celui qui personnifie le mieux le concept du groupe : des riffs perçants mais harmonieux à la guitare lead sur une avalanche de double pédale et un chant presque effacé que l’on croirait sorti de la brume. Même constat pour Aaveet, un morceau à la batterie cependant plus énergique qu’imposante et qui donne envie de remuer la tête en rythme avec les finlandais. Les harmoniques qu’ils développent durent jusqu’à un solo entêtant qui annonce la fin du titre, après un passage acoustique sur un clavier fantomatique.
Démarrant assez calmement, on sent une certaine violence latente sur Immortals, et la batterie finit par révéler sa vraie nature par la suite. Le chant qui nous arrive est réellement hypnotisant, et cette aspect se poursuit grâce à la guitare acoustique. Pourtant assez long, ce titre passe en un clin d’oeil tellement son atmosphère est prenante, alors que Tyhjyys est beaucoup plus directe. Les riffs sont tranchants et laissent une soif de destruction à quiconque l’écoute. La rythmique s’arrête net alors que j’étais persuadé qu’elle repartirait, mais c’est Secret Of Stars, un titre aux harmoniques dissonantes et à la batterie furieuse qui prend la suite. Et le thème céleste prend alors toute sa dimension lorsque l’on entend la guitare lead incisive qui vient de temps à autre. Le dernier morceau, Ikuisen Talven Sarastus repart dans les tonalités dissonantes et fait partie de ces titres qui me donnent envie de marcher en pleine nature sans réel but. Les riffs sont tout aussi distants et imposants qu’au début, mais l’univers du groupe nous enveloppe en permanence.

Bien que trop court, Ikuisen Talven Sarastus est un album prometteur pour la formation finlandaise. Kaamos Warriors touche au Death Metal comme au Black Metal en liant les deux avec un son atmosphérique glacial et impose par conséquent un style fascinant qu’ils nomment Nordic Dark Metal. La suite est attendue avec impatience !


English Version?

Une réponse sur « Review 159 : Kaamos Warriors – Ikuisen Talven Sarastus »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.