Review 187: XPUS – In Umbra Mortis Sedent

Les forces des ténèbres s’expriment à nouveau à travers Xpus.

Créé en Italie par Mornak (guitare, ex-Unholy Land, ex-Soulphureus), Aren (basse/chant, ex-Bathim, ex-Unholy Land, ex-Soulphureus) et L (batterie, Eleventh Hour, LionSoul, ex-Arkadia) en 2015, le groupe sort la même année une démo puis son premier album. Mais L quitte le poste de batteur et laisse la place à Ulvirøs (ex-Norsemen), et le groupe continue dans sa voie, entre Black et Death Metal jusqu’à cette année, où sort In Umbra Mortis Sedent, son deuxième album, chez Transcending Obscurity.

Abyssus Abyssum Invocat, une longue et pesante introduction nous plonge directement dans l’univers du groupe. Dès les premiers riffs, le Black/Death massif des italiens frappe fort. Ce son Old School est gras à souhaits et tire profit des influences des deux styles pour développer une noirceur rampante qui accélère à grands coups de blasts ou qui ralentit parfois pour faire place à une ambiance oppressante afin de nous faire profiter de la lourdeur de la rythmique. Quelques passages plus rapides comme sur Blood Rite of Liberation donnent cet sensation de son mystique, ou également l’étrange introduction d’Of Purity, Chastity and Temptation avant cette déferlante de son gras et sombre. On retrouve également des passages qui cassent littéralement le rythme comme dans Broken Is the Seal of Equilibrium, où le lead est accompagné de sons de cloches avant de repartir de plus belle. Entre blasphème et sonorités brutales, le groupe insère des harmoniques sanglantes sur une rythmique des plus efficaces comme pour Righteous Hands of Molestation, un titre sur lequel les grognements se mêlent pour un effet horrifique. Dernier titre, Holy Sperm upon the Lambs affiche clairement la prise de position du groupe contre la chrétienté tout en assénant une dernière dose de riffs avant Repentance, Forgiveness and Salvation, une outro aux sonorités religieuses sombres.

Efficacité, lourdeur et son Old School, voilà ce que l’on retrouve chez Xpus. In Umbra Mortis Sedent est un album bien construit et qui ne nous fait pas regretter cette attente pour pouvoir l’écouter. Les influences de la formation sont facilement identifiables, et j’espère pouvoir profiter d’un de leurs concerts très rapidement.

English Version?

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.