Review 486 : Xeper – Ad Numen Satanae

Le rituel de Xeper vient de débuter.

La formation italienne créée en 2007 s’offre un quatrième album, nommé Ad Numen Satanae. Côté line-up, rien n’a bougé depuis le précédent opus, avec Guh.lu (guitare, Divine Codex, Hell Terrorist, ex-Impiety), Alekht (basse) et Maelstrom (batterie/chant, Wardaemonic, DeathFuckingCunt…), ainsi que B the Pervert (guitare, Hell Terrorist) en live.

Annoncé comme une nouvelle cérémonie impie, on retrouve sur ce nouvel album la participation de V. Einride (Whoredom Rife) à la batterie, et Blasphemer (Vltimas, ex-Aura Noir, ex-Mayhem, ex-Nader Sadek). Le son se dévoile peu à peu grâce à Fiat Interitus, une introduction qui mélange satanisme et sonorités Black Metal, puis c’est The Hidden Genesis qui prend la suite. Noirceur et riffs perçants sont au rendez-vous sur ce tempo rapide, puis la dissonance prend le dessus pour Under The Will Of Satan. Le morceau est lent et lancinant, mais également axé sur des chants mystiques qui se marient à la perfection avec les hurlements du vocaliste pour une ambiance ritualistique. Les leads sont dérangeants mais entêtants, tout comme sur la lourde Riding the Spiral of Lilith, un titre oppressant. On sent cet épais nuage ténébreux qui nous enveloppe, mais les mélodies qui virevoltent sur ce brouillard noir sont sublimes, et créent un contraste impressionant. La rage pure reprend le dessus sur Of Purity and Death, un titre aussi imposant que glacial et majestueux, avec ces hurlements terrifiants qui prennent une toute autre ampleur dans cette ambiance apocalyptique. L’entraînante The Snake That Brought The Flame est la suivante, et ce sont à nouveau les leads qui nous traînent de force dans le titre, qui se renforce peu à peu. Le final est lourd, et laisse place à Ad Numen Satanae, le dernier morceau. La folie prend possession du groupe entier, qui nous offre une déferlante de noirceur, suivie d’une longue et oppressante outro.

Le silence de Xeper semble leur avoir été bénéfique, puisque ce nouvel album est excellent. Ad Nument Satane nous propose de nombreuses facette d’un Black Metal mystique et travaillé, tout en gardant cette approche malsaine et impie.

85/100

English version?

One thought on “Review 486 : Xeper – Ad Numen Satanae

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.