Review 559 : Trollfest – Happy Heroes

Logo Trollfest

Trollfest vient nous sauver de la morosité.

Pour ceux qui ont dormi depuis 2003, le groupe vient de Norvège et est actuellement composé de John Espen Sagstad (aka Mr.Seidel, guitare), Fabian Jiru (aka Grimdrap Glutenfri Fleskeng, guitare), Jostein Austvik (aka Trollmannen, chant/percussions), Eirik Renton (aka TrollBANK, bouzouki/chant), Kai Renton (aka Fjernkontrollet, synthétiseurs/accordéon), Dag Stiberg (aka DrekkaDag, saxophone), Øyvind Erik Strønen Johannesen (aka Lodd Bolt, basse/chant) et Bjørn Dugstad Rønnow (aka Kjellkje, batterie/chant) pour Happy Heroes, leur nouvel EP.

Si vous avez suivi la direction musicale de Trollfest depuis quelques années, vous savez déjà que le groupe mélange un Black/Folk solide avec des influences plus… enjouées dirons-nous. Happy Heroes, le premier morceau, nous projette immédiatement dans cet univers assez bipolaire avec un chant hurlé surpuissant, une rythmique motivante et des instruments Folk très joyeux, offrant de quoi retourner toute une fosse d’adeptes de la formation ou de nouveaux venus. Les refrains sont fédérateurs, et le groupe le sait.
Mais les musiciens sont aussi connus pour leurs reprises aussi déjantées qu’efficaces, et c’est avec Cartoon Heroes, une reprise d’Aqua, que le groupe enchaîne. Aidés par Miriam Renvåg Müller (aka Sfinx, de Ram-Zet, Viper Solfa…), les huit musiciens développent une base ultra-rapide bourrée de bonne humeur, qui continue avec Don’t Worry Be Happy, une reprise de Bobby McFerrin. Ne vous laissez pas avoir par cette introduction festive, car les hurlements reviennent très vite pour une tornade de violence avant Happy, reprise du célèbre titre de Pharell Williams. Une fois encore, le groupe ajoute sa touche festive et lourde à cette composition que tout le monde connaît afin de l’ajouter à son univers.

Court mais efficace, ce nouvel EP prouve que Trollfest sait toujours aussi bien manier les reprises. Happy Heroes reste dans cet univers parodique développé par le groupe, tout en écrasant son style joyeux et prenant, sur lequel les festivals pourront compter aussi vite que possible !

80/100

English version?

One thought on “Review 559 : Trollfest – Happy Heroes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.