Review 579 : Syning – Syning

Laissez-moi vous présenter Syning.

Un groupe norvégien formé par Cernunnus (guitare, Manes, ex-Manii), Levninger (chant, Knokkelklang) et V. Einride (batterie, Whoredom Rife). Le groupe nous présente Syning, sa première sortie.

Si les bases du groupe se trouvent dans un Black Metal à la fois Old School et Ambiant, les nombreuses influences des membres se reflètent dans ce son brumeux et sombre. Trois titres, trois ambiances, trois visions des ténèbres.
Atter Igjen Kommer Mørket Krypende, le premier morceau, nous enveloppe avec des sonorités Doom lentes, prenantes et lancinantes, sur lesquelles la rythmique prend vie, vomissant une violence rapide et incisive surmontée d’orchestrations étouffantes. Et Siste Skrik propose des tonalités hypnotiques et entêtantes grâce à ces claviers empruntant au Dungeon Synth pour agrémenter des riffs malsains au son sale. Les harmoniques planantes contrastent parfois avec ce rouleau compresseur de double pédale, avant de nous offrir un final oppressant et de nous laisser avec Fortapt, le dernier morceau. Beaucoup plus courte que les autres (six minutes seulement contre quatorze et treize), la composition nous offre une mélodie mélancolique peuplée de hurlements en arrière-plan et d’une ambiance pesante.

L’univers de Syning est sombre, et ses nombreuses influences le rendent riche. Syning est un album noir et intransigeant, qui nous fait passer d’un Black/Doom ténébreux à des ambiances hypnotiques avant un final angoissant, rendant l’aventure intéressante.

75/100

English version?

One thought on “Review 579 : Syning – Syning

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.