Review 667 : Cirith Ungol – Half Past Human

Cirith Ungol revient sur son trône.

Créé en 1972 aux Etats-Unis, le groupe sort quatre albums avant sa dissolution en 1992. Mais en 2015, Greg Lindstrom (guitare/claviers, Falcon), Robert Garven (batterie), Tim Baker (chant) et Jim Barraza (guitare, ex-Prophecy) remontent le groupe, en compagnie de Jarvis Leatherby (basse, Night Demon). Le groupe nous présente Half Past Human, son nouvel EP, sorti un an seulement après son dernier album.

L’EP débute avec Route 666, un hymne Old School à ce Heavy/Doom que joue le groupe, et qui n’a pas pris une ride en presque cinquante ans. La rythmique est entraînante, le chant criard est toujours aussi motivant, et les leads nous entraînent dans cet univers épique. Shelob’s Lair renoue avec les origines tolkienesques de la formation (“cirith ungol” est un endroit dans l’univers de Tolkien où vit l’araignée géante Shelob) pour proposer un son martial accrocheur truffé de leads hurlants et d’harmoniques qui nous feront remuer la tête, puis Brutish Manchild combine à nouveau des leads furieux avec une rythmique solide. Les influences du groupe sont restées intactes, leur permettant de nous offrir un son comme ils le faisaient dans les années 80. On notera surtout ces duels d’harmoniques alors que la section rythmique se démène, puis Half Past Human propose une introduction aux mélodies mélancoliques. L’ambiance se fait plus douce, mais l’arrivée de la voix renforcera l’intensité tout en accentuant le contraste entre calme et passages épiques de cette balade à travers les influences du groupe, qui refermera l’EP.

Les légendes ne meurent jamais, et Cirith Ungol en est un parfait exemple. En écoutant Half Past Human, j’ai eu l’impression que le groupe n’avait jamais fait de pause, et que leurs influences sont les mêmes depuis le tout début.

85/100

English version?

One thought on “Review 667 : Cirith Ungol – Half Past Human

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.