Review 679 : Traumatomy – Extirpation Paradigms

Préparez-vous au raz de marée Traumatomy avec Extirpation Paradigms, le troisième album du groupe.

Créé en 2012 entre Japon et Russie par Haruka Kamiyama (chant, Medic Vomiting Pus, Second Resurrection, Shinda Saibo No Katamari, ex-Gorevent) et Constantine Chevardin (guitare, Disfigurement of Flesh, Morphogenetic Malformation), le groupe recrute Boris Kosov (basse) et Alexey Belov (batterie) du groupe Visceral Disorder en 2017 pour passer en live. A ce jour, c’est Kirill Zarubin (Incestuous Deformity) qui assure le chant en live, ainsi que quelques parties de l’album.

Oubliez toute notion autre que la violence lorsque vous allez lancer cet album de Traumatomy. Dès l’introduction, le groupe propose des riffs Slam gras et groovy accompagnés de hurlements caverneux et d’infrabasses caractéristiques du style pour lancer les moshparts. Pas de temps mort, Feeding Organism vient nous écraser avec ce mélange Old School surpuissant au groove brutal mais lent, puis Inducing Intragenic Deformity vient nous punir avec des riffs légèrement plus rapides. Le final est pachydermique, puis Ruinous Metamorphosis prend la suite avec une violence similaire. La rythmique reste entraînante et dansante, mais les hurlements sauvages nous agressent en permanence avant Extirpation Paradigms. Le morceau semble ne jamais faiblir et enchaîner les riffs gras, alors que Patterns Of Tyranny nous laissera parfois respirer avant d’attaquer. Même constat sur Filled With Abhorrence, une composition massive, mais la fin de l’album s’approche dangereusement avec Instinctive Defilement et ses nombreuses moshparts, puis le groupe accueille Josh Welshman (Defeated Sanity, ex-Autonomy) pour Epitome Of Depravity, le dernier morceau. Sans surprise, le titre est une sorte d’ode à la violence pure et grasse pour clore l’album.

Traumatomy a toujours été et sera toujours dans le haut du panier du Slam Death. Avec Extirpation Paradigms, le groupe nous prouve facilement sa capacité à suivre les règles de la violence grasse, épaisse et massive.

90/100

English version?

One thought on “Review 679 : Traumatomy – Extirpation Paradigms

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.