Review 711 : Hiraes – Solitary

Hiraes est sur le point de lâcher son premier album.

Créé en Allemagne en 2020 par Mathias Blässe (batterie), Lukas Kerk (guitare), Christian Wösten (basse) et Oliver Kirchner (guitare) sur les cendres de Dawn of Disease, le groupe recrute Britta Görtz (chant, Critical Mess, ex-Cripper). Ensemble, ils composent et enregistrent Solitary, leur premier album. 

Tous les membres du groupe ont une base commune : le Death Metal Mélodique. Et c’est dans ce genre qu’ils vont évoluer ensemble, conjuguant une rythmique solide et des leads acérés, combinés à un chant hurlé intense. On le découvre avec Shadow Break, un titre entêtant et lancinant qui laisse apparaître de la violence sous ces riffs aériens et épiques, alors qu’Under Fire et sa rythmique saccadée nous dévoile très clairement des influences suédoises très marquées. Les accalmies pesantes laissent place à des parties plus énergiques, alors que Grain of Sand crée un contraste entre pure violence faite de blasts mélangés à des riffs rapides, puis les refrains prennent une tournure plus accessible et entrainante.
Le groupe continue avec 1000 Lights, un morceau qui mêle une rythmique lancinante avec des leads perçants et une rage explosive, proposant des parties majestueuses, alors que la haine pure refait surface avec Eyes Over Black, un morceau abrasif qui nous fait l’effet d’une tornade. Les harmoniques rencontrent une rythmique lourde, puis Outshine mêle une fois de plus violence et tonalités aériennes sur un titre assez efficace. Solitary, le titre éponyme, présente une certaine agressivité, autant au niveau de la rythmique que du chant, et si les deux éléments sont plus lourds et sombres, ils tranchent à nouveau avec les leads entêtants. On retrouve une certaine mélancolie avec Strangers et son introduction au son clair inquiétant, puis le son se change en tonalités épiques majestueuses, couvrant une certaine violence. Les hurlements de la chanteuse sont assez diversifiés, proposant lourdeur et détresse, tout comme sur Running Out of Time, le dernier titre de l’album, qui démarre en trombe. Cette introduction est tout simplement surpuissante, et le reste du titre suit cette tendance avec quelques décélérations pour placer des tonalités épiques inspirées par un son très finlandais.

Le mélange d’Hiraes reprend des éléments mélodiques et puissants pour se forger une identité. Solitary mélange toutes leurs influences, et la comparaison avec d’autres célèbres formations de Death Mélodique venant de Suède ou de Finlande est tentante.

75/100

English version?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.