Review 724 : GOG – GOG

Première offrande pour GOG.

Créé en 2017 aux Etats-Unis, le groupe se compose de Matthew Oates (guitare/chant, Phantom Glue), Yianni Tranxidis (batterie, Ancient Death, ex-Garroted) et John Rainis (basse, Wodar). Ensemble, ils composent GOG, leur premier EP. 

Avec ses cinq titres, l’EP est assez court, mais il contient l’essence d’un Death/Doom Old School crasseux. Avec Thanaton III, le trio propose des riffs accrocheurs, gras et influencés par un Sludge sombre. Le groupe n’hésite pas à aligner les blasts rapides et agressifs, puis Reduced To One Atom ajoute dissonance et un groove malsain à ce son épais. Quelques changements de rythme viennent ajouter un soupçon de technicité, puis Said Hunter in Tree nous proposera des riffs écrasants. La lourdeur de cette rythmique combinée à l’énergie débordante de la batterie combine le meilleur des influences du groupe avant Skhul V, un titre entêtant aux accents psychédéliques. Les harmoniques planantes et la base rythmique font de ce titre solide l’un des plus agressifs, puis l’EP prend fin avec Chemical Boar, un morceau inquiétant mais planant à l’agressivité explosive qui ne demande qu’à prendre le contrôle du morceau. 

Avec ce premier EP, GOG place les bases d’un style Old School gras et efficace. Les cinq compositions de GOG sont faites de la même base, à laquelle le groupe ajoute des influences diversifiées. Gardez un œil sur eux!

80/100

English version?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.