Review 743 : Horresque – Chasms Pt. I: Avarice and Retribution

Il y a un an, Horresque sortait son premier album.

Intitulé Chasms Pt. I: Avarice and Retribution, il a regroupé le travail de S.D. (guitare, Crescent, Nocte Obducta, Melechesh, Schammasch), R.P. (guitare, Flesh Divine), M.R. (chant, Discreation, ex-Eraserhead) et T.S. (basse) depuis l’Allemagne.

Ensemble, les musiciens ont orchestré un mélange de Death Metal teinté d’éléments Old School et Black Metal aux sonorités malsaines pour créer un son brut qui suivait la lignée de leur première démo de 2016.
L’album débute sur Praeludium, une introduction sombre et oppressante qui dévoile quelques mélodies intrigantes avant The Guts of the Falun Gong, un titre qui met en avant la dissonance ainsi qu’une rythmique addictive et dérangeante. Le son est aussi agressif qu’accrocheur, et ce chant rauque doublé de mélodies tranchantes lui donne une saveur sanglante, comme sur Gary Heidnik, le morceau suivant. Certains auront reconnu le tueur américain, mais tous auront compris que le groupe sait déployer des sonorités glaciales pour coller à la thématique tout en restant dans ces sonorités dérangeantes. Le groupe nous laisse reprendre notre souffle avec Interludium I, une courte composition sombre, puis Murder Castle vient renouer avec les sonorités agressives, ambiantes et oppressantes, tout en nous offrant une énergie morbide.
Collateral Murder continue de proposer des sonorités dérangeantes sur une rythmique énergique et violente, tout en déployant noirceur et oppression, renforcées par les hurlements du vocaliste et ce break entêtant, puis MQ1-Predator nous offre des mélodies dissonantes et tranchantes qui collent à merveille avec l’efficacité du Death Old School sombre. Quelques percussions tribales nous ouvrent les portes de Of Pride and Kazim, un morceau aérien et entêtant qui propose tout de même quelques patterns plus bruts, créant un contraste saisissant. A nouveau, le groupe nous autorise à souffler avec l’angoissante Interludium II, puis Deepwater Horizon revient sur les sonorités tranchantes et agressives qui caractérisent la formation depuis le début. Les mélodies sont abrasives, tout comme sur les harmoniques brûlantes et intenses de My Lai ’68, le dernier morceau, qui présente une sorte de paroxysme de violence avant un final oppressant.

Le style d’Horresque développe des influences angoissantes et brutes couplées à des mélodies dissonantes qui choquent et effraient. Chasms Pt. I: Avarice and Retribution est une aventure à travers l’agressivité, la noirceur et la violence Old School qui doit être vécue.

90/100

English version?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.